Contre-Regards

par Michel SANTO

Mépris démocratique.

La presse régionale de ma région est d’une médiocrité éditoriale qui n’a d’égale que la crédulité de ses lecteurs et la tartufferie d’une petite bourgeoisie politico- économique locale unie par des liens de clientèles aussi puissants que le sont leur profond conservatisme social et politique. On se demande même pourquoi certains localiers prennent encore la peine de prendre la plume alors qu’il suffirait, pour assurer le service après vente de nos petits marquis républicains audois, de reproduire leurs communiqués de presse truffés d’axes aussi majeurs que de problématiques nécessairement déterminantes. Quand ce n’est pas, comme dans cet affigeant papier du Midi Libre, de la sempiternelle et inusable “mauvaise compensation des transferts de compétence de l’Etat ” pour justifier une ” inévitable ” augmentation d’impôts de 5 à 10%. Et ce, en un moment de crise où, cela mêmes qui, rognant sans états d’âmes  le pouvoir d’achat de leurs contribuables locaux, font procès au chef de l’Etat de ne pas faire de la relance de la consommation la priorité de son plan pour doper l’économie nationale.On croît rêver! A ce niveau de cynisme politique et de complaisance journalistique, l’annonce que :” d’ici 2011,( oui! en 2011!!! ) le cabinet KPMG livrera le résultat d’une étude sur le fonctionnement d’un conseil général qui compte 2 400 agents.” pour en améliorer l’efficacité, témoigne qu’en la matière le mur du son n’est jamais atteint et l’intelligence des citoyens toujours méprisée.

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire