Contre-Regards

par Michel SANTO

Monsieur Fillon était au Mondial du Vent, à Leucate !


C’est le Mondial du Vent ! À Leucate, dans l’Aude. Et il souffle.  Comme souvent, pour ne pas dire toujours. Il arrache les parasols l’été, et gonfle les voiles le reste de l’année. Le malheur des uns fait le bonheur des autres ! Des élus planchaient donc sur cet Éole jadis détesté. Emportés par un verbe inspiré, le vent devint ainsi une «filière économique.» Comme la nucléaire ou l’électronique ! Une révolution conceptuelle. Et un moteur du développement, tînt-on à préciser, devant un parterre d’amateurs de planches, chars à voiles et cerfs-volants… Tandis que ces paroles exagérément gonflées s’envolaient,  sur une crête voisine, des éoliennes de l’incontestable filière énergétique, elle, tournaient. Les mots et les noms aussi. Car un peu plus tard j’appris, que, de vent, cette filière ainsi précédemment baptisée, était depuis présentée comme celle de la « glisse ». Un faux-pas ? Plutôt la pente naturelle dans le microcosme politique local – pas que ! – où l’on fait sonner avec emphase les idées les plus simples. Pour l’anecdote, monsieur Fillon est passé en coup de vent à ce Mondial. Dans cette campagne des présidentielles passée vite de l’état liquide à l’état gazeux, certains pourraient y voir une allégorie d’un échec programmé. Mais le vent tourne ; il  est capricieux. Et brumeuses sont les prévisions sondagières… En politique aussi le “changement climatique” affecte notre perception des choses et des évènements…

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :