Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne! municipales 2014 : analyse express et à chaud

La liste de Jacques Bascou, le maire socialiste sortant, est arrivée en tête du premier premier tour à 33,6 % . Le ballottage s’annonce donc compliqué pour lui. Didier Mouly, avec Nouveau Narbonne, est à plus de 27 % et le FN a dépassé les 14 %. Le candidat Marine appelle à l’union des droites, ce qui est peu probable, et se maintiendra assurément. Une des clefs, et non la moindre, de ce scrutin, sera donc la position du candidat de l’UMP, Frédéric Pinet –  près de 11% . S’il veut être cohérent, en effet, avec une stratégie d’implantation durable de son parti sur Narbonne, il ne peut pas ne pas entrer au conseil municipal, au seul profit de Nouveau Narbonne et … du FN. Il a donc le choix entre deux positions : ne rien négocier avec Nouveau Narbonne et se maintenir au second tour, ou bien fusionner avec Nouveau Narbonne en contrepartie d’une place de choix à la communauté d’agglomération, par exemple ! Une exigence difficilement acceptable pour Didier Mouly ! Le résultat de ce deuxième tour va donc dépendre, pour une grande part, de la décision du candidat de l’UMP, et de la capacité de Jacques Bascou à mobiliser les électeurs qui ne se sont pas déplacés sur son nom au premier tour… Ce qui est certain, c'est que ce deuxième tour va se jouer à deux ou trois % des exprimés… Compliqué disais -je !

Narbonne! municipales 2014  : analyse express et à chaud

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    Antoine

    |

    Quel que puisse être le résultat du second tour, une chose est claire : la gauche – et notamment – le PS sont, à ce jour, minoritaires à Narbonne !

    Reply

  • Michel Santo

    Michel Santo

    |

    Incontestablement ! Sur cette élection … Et un résultat qui va probablement s’amplifier aux européennes …

    Reply

  • Avatar

    Joseph

    |

    Rien à ajouter, ni retirer …

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Le dernier  "tango" de Monsieur Daraud !

Narbonne ! Municipales2020 : Le dernier "tango" de Monsieur Daraud !

  Narbonne. Hôtel de ville.  Jean François Daraud est la tête de file du Rassemblement National aux élections municipales. Loin du profil moyen des candidats de ce parti, le personnage bro[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise (et d'ailleurs, sans doute) : Humour jaune à la lecture d'un article de presse …

Scènes de la vie narbonnaise (et d'ailleurs, sans doute) : Humour jaune à la lecture d'un article de

        Humour jaune ! Revue de presse locale – vite faite : un seul "canard" – ; et, stupéfaction à la lecture d'un article consacré à la visite du Haut Commissaire à l'[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : "Toujours plus" de pandores municipaux en haut des affiches électorales …

Narbonne ! Municipales2020 : "Toujours plus" de pandores municipaux en haut des affiches électorales

  L’air du temps est à l’environnement et à la sécurité. Et ma petite ville qui, pourtant, jouit d’un cadre de vie privilégié sans violences urbaines avérées, n’y échappe pas. Conséquemment,[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :