Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne ! Municipales2020 : Ce que je pense des questions posées aux candidats, et de leurs réponses, concernant les deux projets d’Orano-Malvesi.

 

Narbonne. Hôtel de ville.

   

Toute une page, la 7, dans le Midi Libre de ce dimanche, dans la rubrique « Municipales », avec ce titre en gros et gras : « Ce que pensent les candidats des projets de l’usine Orano-Malvési ». Et le rédacteur de cet article de nous rendre compte de la manifestation d’hier – où était présente toute la galaxie anti-nucléaire de la région, masquée ou pas – et des réponses apportées par les candidats aux municipales aux deux questions posées par le Président de l’Association « Transparence des canaux de la narbonnaise ». Deux questions donc : « pour ou contre » le projet de dépollution des rejets nitratés (TDN) et la réalisation d’une unité de dioxyde d’uranium (UO2). Et deux questions qui ne souffrent, pour ce président et les manifestants rassemblés que d’une seule réponse : « non ! ». Alors que, faut-il le préciser, ces deux projets ont déjà reçu toutes les autorisations des services de l’État. Il va de soi aussi, que toutes les associations présentent à cette manifestation, et d’autres, qui n’y étaient pas, sont farouchement opposées à ces réalisations, et qu’elles le font savoir en faisant souffler un vent permanent « d’hystérie sécuritaire » dans le style : « Nous allons tous mourir de cancers ; la santé de nos enfants est en danger… » : j’exagère à peine ! Bref, j’attendais avec impatience les réponses des candidats à ces « questions fermées » ; et je n’ai pas été déçu. Comme attendu, les Robins et les Robines (EELV) et Madame Delvallez (Narbonne Impulsion Citoyenne), se sont exprimés « tout contre » ; quant aux autres, ma foi, le courage politique a pris différentes formes (j’ironise !). Didier Mouly, et Nouveau Narbonne, « propose d’être contre » les deux projets, tout comme Daraud et son RN ; Nicolas Sainte Cluque, de NEC, est pour TDN, mais contre « la réalisation d’une unité de dioxyde d’uranium » (qu’en pensent ses colistiers communistes ?) ; madame Granier-Calvet raye les deux questions et attend toutes les garanties de l’État (déjà données, d’ailleurs, et depuis longtemps !) ; et David Granel de Narbonne XXI, enfin, qui, par lettre en retour, ne répond pas à ces deux questions au motif qu’on ne peut répondre à  un problème complexe en posant deux seules questions, qui plus est fermées – ce qui me semble, en effet, de bon sens. Pour ce qui me concerne, j’aurais aussi ajouté que, dans ce genre de débat faisant appel à de nombreuses connaissances scientifiques concernant plusieurs disciplines, faire ainsi pression sur des candidats (« si vous voulez nos voix, votez contre »), était à la fois contraire aux principes démocratiques et à la délibération raisonnée. Avec, pour conséquences, des prises de position hypocritement opportunistes, pour ne pas dire opportunément politiciennes.

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (2)

  • Avatar

    Dumas Michel

    |

    En partant d’une analyse technique sérieuse, élaborée par les services des Ministères concernés (ils en ont les moyens), regroupée par le Ministre de la ville ( il dispose de tous les éléments pour çà), rendue publique par les candidats et les médias, les citoyens des villes de plus de 10000 habitants, de Narbonne, de Perpignan ou d’ailleurs, auraient pu questionner les sortants et les candidats en connaissance de cause sur leur bilan réel ainsi exposé.
    Mais c’était trop simple à mettre au point… ou trop dangereux…

    Reply

  • Avatar

    Martial

    |

    Les choses pourraient être simples si nous avouons des élus compétents ou un service technique à la hauteur . Il suffit de demander des explications à la direction technique de Malvesy.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :