Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne ! Municipales2020 : douches froides pour Nicolas Sainte Cluque et son appel à l’union, à gauche et citoyen…

   

C’était le  8 juillet ! Nicolas Sainte Cluque, le chef de l’opposition socialiste au conseil municipal dirigé par Didier Mouly  et son groupe NN, créait la surprise en sortant du siège du PCF, bras dessus bras dessous en compagnie de Marie Noëlle Garbay, l’ancienne adjointe de Mouly fils, mais cependant toujours conseillère municipale et membre de son groupe majoritaire — tout en étant désormais dans son opposition militante !

Une apparition surréaliste dans le paysage politique local qui a stupéfié leurs hôtes du jour  de la place de Belfort : ils n’avaient pas reçu le faire-part de ce mariage — comme tout le monde d’ailleurs ! — et ignoraient la participation d’icelle à ces agapes parlementaires voulues par NSC.  Mais peu importe, le sujet de cette mise en scène était ailleurs : préparer  les esprits à l’appel public lancé par  Nicolas Sainte-Cluque, quelques jours après,  à “une réunion des forces de gauche et forces citoyennes au sein d’une plateforme collaborative visant l’élaboration d’un projet commun”, avant la fin de ce mois de juillet. Nous y sommes, et le PCF ayant eu l’avantage de recevoir le couple Garbay-Sainte-Cluque” chez lui, a tiré le premier la poignée de la douche. Froide !  Avec cette dame, ou pas,  et sans condamnation des politiques libérales conduites par Jacques Bascou à la mairie et au Grand Narbonne — imagine-t-on NSC et le PS avaler ces pilules, se renier ? —, allez voir ailleurs ! leur a-t-il été répondu en substance. Avec la précision subsidiaire que les communistes seraient bien présents aux prochaines municipales. Quant à madame Granier-Calvet, de Narbonne Génération Citoyenne, c’est dans un style épuré et nuancé, quasi notarial,  qu’elle conclue son long communiqué : “La liste que je porterai ne sera pas celle d’un parti. Elle accueille déjà et accueillera des personnes ayant des engagements politiques… Le sujet n’est donc plus de débattre « entre-soi au sein d’un club ou d’un parti… Il appartiendra aux Narbonnais, le moment venu, de choisir quel projet et quelle équipe sont en mesure de représenter et de porter leur ambition pour Narbonne. » Traduction, à chaud, de cet envoi  glacial : je continue mon chemin, tracez le vôtre ; et je serai bien, avec  ceux qui me soutiendront, candidate à la mairie de Narbonne. Vlan ! Une feuille de route qui ne va évidemment pas  faire baisser la température chez les proches de NSC, sa plate-forme collaborative s’exprimant, aujourd’hui, sous la forme d’une union, sans contrat, … avec  la seule madame Garbay — jusqu’à quand ?!…

PS : Hors sujet ! Je trouve le logo du RCN, ringard et moche !

 

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (3)

  • Avatar

    Nicole

    |

    Que cette Dame se rassure, les Narbonnais sauront très bien analyser la situation politique en temps voulu. Inutile de s’y prendre si tôt…..

    Reply

  • Avatar

    Antoine

    |

    Bien d’accord avec vous sur le logo ! Revenir au nom historique du club, oui, mais pour le logo, ils pouvaient garder l’actuel !

    Reply

Laisser un commentaire