Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne ! Municipales2020 : Expansions narcissiques et “Grands projets”…

     

Si la mégalomanie s’exprime, dans les cas les plus aigus, par une surestimation de soi qui amène les personnes atteintes de ce travers caractériel à s’attribuer des actions prestigieuses, des dons exceptionnels, dans ses aspects les plus doux, si je puis dire, elle peut néanmoins, aussi, soutenir ou augmenter l’estime de soi de certaines personnes. Bref, je me faisais ces réflexions et les partageais autour d’un café et d’une table de bistrot, dimanche ou samedi derniers, je ne m’en souviens plus, avec des colistiers d’un candidat à la « direction » municipale de ma petite cité. Un sujet venu spontanément dans la discussion après que je leur eus fait remarquer que toutes les têtes de liste, ou presque, affichaient des « grands projets » – grands parcs, campus, cuisine etc. Des « grands projets » qui me semblaient projeter, exprimer, leur propre désir de puissance et de gloire plutôt que répondre aux réels problèmes et soucis quotidiens des narbonnais ; voire à l’idée qu’ils se font de leur avenir et celui de leurs enfants… D’une manière générale, faisais-je observer, les campagnes électorales sont des moments favorables à ces « expansions de soi » narcissiques. Certaines ne manquant pas d’ailleurs de laisser échapper d’ahurissantes bouffées délirantes – J’ai encore le souvenir de Georges Frêche qui voulait installer l’équivalent de la base de lancement de fusées spatiales de Kourou, entre Béziers et Narbonne… Et ici même, dans ces municipales Narbonnaises, n’entend-on pas un candidat promettre la création de 1000 emplois, d’un coup d’un seul, grâce à la réalisation d’un « grand parc d’attractions culturel » sur le modèle de Disneyland, ainsi que la suppression d’une des quatre usines au monde de traitement du minerai d’uranium, celle d’Orano-Malvési ; et conséquemment porter un coup fatal à toute la filière nucléaire française… À ce stade, comment dire, hallucinatoire, et assez rare pour être relevé ici, le « divan » du psychanaliste et une thérapie de groupe s’imposent, au choix, aux 47 membres de cette liste !

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

  • Avatar

    Martinez

    |

    Belle analyse cher Michel bien que la raison mette en évidence les postulant qui souffrent de phénomènes hallucinatoires. Quelques uns de cette liste petit coquin ,que tu fais deviner , sont passés sur mon divan , évidemment tu as raison . En guise d’écharpe, une certaine camisole pourrait leur servir de parure. Le pire est le risque que nous encourons et qui peut sortir de l’isoloir. L’histoire nous rappelle qu’un peuple tout entier peut déchaîner un vent de folie. Nous y sommes…

    Reply

Laisser un commentaire