Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne ! Municipales2020 : Le dernier “tango” de Monsieur Daraud !

 
Narbonne. Hôtel de ville.
 

Jean François Daraud est la tête de file du Rassemblement National aux élections municipales. Loin du profil moyen des candidats de ce parti, le personnage brouille incontestablement les clichés habituels les concernant, du genre « fasciste embusqué » ! Si on devait le distinguer, on dirait qu’il fait de la politique plus à la façon d’un Jean-Marie Bigart (le comique) qu’à celle de ses voisins et amis, Ménard et Aliot. Ce qui , à une époque comme la nôtre où les comiques font les « éditos » radiophoniques et télévisés des matinales et des chaînes de télévision, loin d’être un handicap, peut s’avèrer être un solide tremplin pour accéder aux plus hautes responsabilités politiques. De grands guignols ont bien été élus à la tête de grands États, non ? Et pourquoi pas un Daraud à Narbonne doit se dire tous les matins Jean François. L’homme a de la ressource burlesque et son dernier numéro, une adaptation croquignolesque, involontaire et improvisée, de l’attentat fictif de l’avenue de l’Observatoire, le prouve. Je rappelle que François Mitterrand avait simulé cet attentat, dans la nuit du 15 au 16 octobre 1959 à Paris, pour se rendre plus « visible » sur la scène politique d’alors. Daraud, lui, inconsciemment, certes – encore que ! – l’a joué plus modestement dans une anonyme rue de Carcassonne, si j’en crois la presse locale. C’est là, nous dit-on, qu’au crépuscule, notre Jean-François, débraguetté, détendu, pissant au pied d’un arbre, aurait été pris à parti par un quidam qui flânochait dans le quartier. La « main courante », naturellement, si je puis dire,  s’imposait ;  justifiée par le déposant au motif, paraît-il, que des fuites et un manque d’eau à son domicile l’obligeaient à uriner dans la rue. On appréciera la beauté et la valeur de l’argument en imaginant le tableau qu’aurait ainsi offert monsieur Daraud s’il avait eu, en cette circonstance, de plus « gros besoins ». Bref ! je ne sais si cette affaire aura le retentissement de celle dont « Tonton » fut à la fois le héros et la victime en 59, mais, le moins que l’on puisse augurer est que monsieur Daraud aura bien du mal à se présenter désormais comme étant le mieux placé pour lutter contre les « incivilités » et protéger l’environnement des narbonnais…

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (3)

  • Avatar

    Martinez

    |

    Et Jean Francois DARAUD
    En cage à Medrano
    Oh yé!

    Reply

  • Avatar

    Michel Dumas

    |

    Des masques et des comiques il y en a aussi chez les socialistes Audois.
    Suivez la REM de l’Aude, vous y retrouverez d’ex socialistes en mal de portefeuilles.

    Reply

    • Avatar

      Fred

      |

      1/ils ne pissent dans la rue et aspirent pas aux plus hautes responsabilités
      2/vous critiquez ceux de LREM mais pas ceux chez NEC, chez NIC ou chez NGC, étrange cette sélectivité

      Reply

Laisser un commentaire