Narbonne ! Municipales2020 : Majorité du Grand Narbonne et Rassemblement des « forces de gauche », la guerre ?!

Éditions de Pékin !

   

Je n’étais pas à la réunion publique, samedi dernier, organisée au Palais du travail par les « forces de gauche », mais le journaliste de l’Indépendant en a rapporté, à sa manière, les débats — j’écris débats, sans être sûr que ce mot corresponde vraiment à la teneur des discours et des propos échangés. L’objet de cette petite manifestation publique était donc de présenter aux militants — nombreux — et au public — clairsemé — leur charte dite du rassemblement — rassemblement sans le PRG, la France Insoumise et Génération.S, notamment — et d’entamer un « dialogue avec les Narbonnais. ». Une centaine de personnes évaluée à la louche grossissante par l’envoyé spécial du quotidien local, dont la plupart étaient du premier cercle des troupes militantes des partis organisateurs. Mais peu importe : là n’est pas l’essentiel. Non ! ce qui a surtout retenu mon attention sont les doléances exprimées dans la salle et à la tribune — du moins celles qui ont été retenues par le rédacteur de cet article (j’insiste). Comme ce « soupir » d’une Narbonnaise vivant sans doute dans un monde imaginaire peuplé d’elfes et de farfadets qui « voudrait revoir de la verdure, des fleurs, des oiseaux en centre-ville ». Ou, plus sérieusement, le constat désolant fait d’une « mobilité » — tous modes confondus — « absolument pas au niveau » et de « logements sociaux » à l’état de « passoires thermiques ». Un procès en règle donc, non de la Ville et de Didier Mouly — étonnamment pour des « forces » voulant le bouter hors les murs de l’hôtel de ville — mais du Grand Narbonne, qui, lui, exerce bien ces deux compétences ; de son patron, Jacques Bascou, ainsi que celui de sa propre majorité à laquelle appartient pourtant Monsieur Sainte Cluque, le candidat désigné du Ps pour les prochaines municipales ; majorité du Grand Narbonne soutenue aussi par la section du Ps narbonnais et de son président, présent, lui aussi, à la tribune de cette réunion. Bref ! une réunion assez extravagante dont je serais curieux de savoir ce qu’en pensent Jacques Bascou et son Vice-Président, Monsieur Rocher, en charge des Transports (la mobilité), habituellement très réactif sur ce sujet. Quant à sa Vice-Présidente pour « l’Habitat », Isabelle Herpe, qui participait à cette réunion, son silence, très éloquent, en dit long sur l’extrême confusion politique dans laquelle ce rassemblement … rassemble.

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

  • Un dimanche pas comme les autres…
    Di.26.6.2022 Quand je suis entré dans sa chambre, je l’ai trouvée assise sur son fauteuil lisant un de ces ouvrages à la reliure cartonnée d’une collection destinée aux enfants : « Le petit lion […]
    2 commentaires
  • Les Français au divan !…
          Ve.24.6.2022 Dans mon département, l’Aude, ses habitants se sont réveillés un lundi matin avec trois députés RN. Et depuis, comme partout ailleurs dans ce pays, sonne un même […]
    2 commentaires
  • Le jour du solstice d’été fut sans lumière…
        Entre le grau des Ayguades et la plage des Chalets, la mer grondait, l’air était poisseux et les nuages bas, noirs, bouchaient l’horizon et couvraient la Clape. Tout était gris. L’écume […]
    2 commentaires
  • Deux, trois remarques sur les législatives 2022 dans l’Aude, et ailleurs…
      Lu.20.6.2022 Dans mon département : l’Aude, sur les trois députés sortant LREM, seul celui de la deuxième circonscription (celle où je vote) Alain Perea, était en lice au second tour face à un […]
    4 commentaires
  • Des chats et des hommes !…
        Sa. 6..6.2022 Quand j’ai été interpellé par cette dame d’un âge moyen fraîchement permanentée et bourgeoisement mise dans ce hall d’entrée d’un magasin alimentaire, j’ai tout d’abord […]
    2 commentaires
%d blogueurs aiment cette page :