Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne ! Municipales2020 : Que nous disent Aliot et Daraud ?

 

L’Indépendant. Cliquer sur l’image pour accéder au site du journal.

   

Le député du Rassemblement national, Louis Aliot, qui brigue la mairie de Perpignan, était avant-hier dans notre cité. Il répondait à l’invitation de Monsieur Daraud, qui lui brigue celle de Narbonne. Une photo publiée dans l’Indépendant les montre ainsi en conférence de presse, sagement assis devant une table, côte à côte, concentrés. Sur leurs ailes, les deux habituels servants – au sens religieux du terme – de J.F Daraud ; et tous exibant de façon fort ostensible, une écharpe en tissu satiné d’un bleu marial, très kitch, passée autour du cou. Manquaient à cette mise en scène quelques bougeoirs et statuettes fluos de Bernadette pour parfaire une belle et pieuse image – de celles vendues à de crédules pèlerins, à Lourdes. Depuis, un silence de cathédrale règne dans la cour où s’observent et s’opposent les prétendants au trône municipal ; un silence étrange, gêné presque, alors que dans les temps anciens, mais pourtant si proches, la présence ici de « l’ex » de Marine aurait fait hurler toutes les gauches – et pas qu’elles d’ailleurs ! Faut dire que les résultats électoraux récents du RN, toujours en progression (plus de 30% en moyenne sur la ville) ont fait la démonstration que les sermons et procès en sorcellerie ne faisaient plus recette auprès d’un électorat désormais fidélisé. À cela s’ajoutent les profils de quasi notable d’un Aliot – en tête, à Perpignan selon les derniers sondages – et d’un Daraud qu’on ne peut sérieusement imaginer porter des chemises brunes sous ses vestes bleu pâle. Bref, dans un contexte national où le RN engrange les bénéfices symboliques et « politiques » de longs, et parfois violents, conflits sociaux, ne pas prendre au sérieux la campagne de ce dernier serait irresponsable. Il sera au second tour et fera nettement mieux que son prédécesseur en 2014 : 14,29 % au premier tour. Une quadrangulaire serait évidemment pour lui une configuration idéale. Et je rappelle aux esprits lents et sans mémoire que Monsieur Ménard a conquis la ville de Béziers grâce à une triangulaire : le maintien de la liste de gauche arrivée en troisième position, sans aucune chance de l’emporter, lui ayant assuré une prévisible victoire.  

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Fred

    |

    hélas ! hélas ! hélas !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales 2020 : Quelques remarques sur la polémique entre Bertrand Malquier et Nicolas Sainte Cluque

Narbonne ! Municipales 2020 : Quelques remarques sur la polémique entre Bertrand Malquier et Nicolas

  Narbonne. Hôtel de ville.  Bertrand Malquier accuse Nicolas Sainte Cluque de plagiat, le second prétendant le contraire. Le sujet de la polémique étant « l’aménagement des berges de la Ro[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

  Narbonne. Hôtel de ville.  Nous n’aurons jamais vu autant de « transferts » politiques croisés que dans cette dernière « campagne » des municipales. Impossible ici d’en dresser la liste c[Lire la suite]
Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :