Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne ! Municipales2020 : un second tour qui s’annonce ouvert…

 

Narbonne. Hôtel de ville.

 

 

Rapide analyse, à chaud. Les résultats sont à présent connus. Juste derrière Didier Mouly avec 34,64%, on trouve Nicolas Sainte-Cluque avec 23,81%, puis Nathalie Granier-Calvet avec 10,93%, Viviane Thivent (LVEC) avec 10,54%, Jean-François Daraud (LRN) avec 10,39% des voix, David Granel avec 7,31% des voix, puis Jordan Perello avec 1,27% des voix et enfin Nathalie Delavallez avec 1,11% des voix. Premier enseignement : le bon résultat de la liste conduite par Nicolas Sainte-Cluque, que peu d’observateurs voyaient à ce niveau, moi le premier d’ailleurs, qui pensait le trouver en trois, au mieux, ou quatrième position ; l’effondrement de la liste du RN conduite par monsieur Daraud, qui fait quatre points de moins qu’en 2014, dont une bonne partie semble s’être portée sur le maire sortant ; et le très mauvais résultat de la liste conduite par David Granel, soutenue par la REM. Le deuxième est la bonne tenue de Didier Mouly, dont le score ne le met cependant pas à l’abri, loin de là, d’une déconvenue lors du second tour. Tout va dépendre, en réalité, du maintien ou pas des listes de mesdames Granier, dont le résultat, décevant, est très en deçà de ses espérances ; et de madame Thivent, qui fait un bon score en regard d’un départ d’une campagne, qui fut certes innovante et sympathique, mais tardive. Cette dernière est toutefois, politiquement et idéologiquement, en situation  aussi de pouvoir négocier un  éventuel accord de second tour, avec monsieur Sainte-Cluque – même si j’en doute, tant la philosophie des Robins et Robines et les personnalités de cette liste sont éloignés de celles que composent l’alliance PS-PCF. Option inconcevable, à l’inverse, pour madame Granier, à titre personnel (elle s’est publiquement déclarée à toute fusion), mais pas forcément pour certains de ses colistiers –, inconcevable aussi par l’hostilité marquée à son endroit par le PCF, composante essentielle de la liste menée par monsieur Sainte-Cluque… Le maintien de monsieur Daraud semble assuré tandis que pour mesdames Granier et Thyvient, il est certain pour la première et probable pour la seconde. Une fin de partie ouverte, en conclusion…  

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (2)

  • Avatar

    Calvo

    |

    Et quelles conclusions vous faites sur le retour des grands partis politiques aussi bien de gauche que de droite que LaREM croyait enterrer? On peut voir aussi l’importance des écologistes, normal face au questions sur le réchauffement climatique, la pollution, etc…Surtout, ne pas me faire croire que les élections municipales n’ont rien à voir avec les élections nationales. Un vote de sanction ou un retour vers des partis historiques. Quel est votre avis sur le résultats de Monsieur Granel qui est un soutien de Monsieur Perea de LaREM que vous soutenez aussi?

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Mais pourquoi donc dites-vous que je “soutiens messieurs Granel et Perea”. Dans tous les billets que j’ai publié sur ces municipales je vous mets au défi de trouver la moindre trace de ce que vous affirmez. À l’inverse vous y trouverez critiques et remarques – faites aussi, d’ailleurs, aux autre têtes de liste. Cela dit, je ne crois pas du tout à un retour des partis traditionnels. Le principal constat est la bonne tenue des équipes en place et l’affirmation du vote écologiste. Et comme je l’analyse dans ce billet, la question posée est de savoir si les Verts ne sont pas enn capacité, ici notamment, en se maintenant au second tour, de s’imposer comme force alternative… au PS, notamment. C’est en tous cas leur intérêt “objectif”.

      Reply

Laisser un commentaire