Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne ! Une “guerre” des mémoires déplacée…

mouly hubert louis madaule  

Le 26 août, comme chaque année, les socialistes narbonnais et les amis de la famille Madaule, se sont réunis pour commémorer l’action de Louis Madaule, l’ancien maire SFIO de Narbonne (1948/1958), qui créa le quartier balnéaire de Narbonne Plage.

L’occasion pour Nicolas Sainte Cluque, le candidat du PS aux élections municipales pour, enjambant les 71 ans qui le sépare des premiers travaux engagés alors, de nous dire  que de “nouveaux défis…nous attendent dans les années à venir pour donner à notre ville la place qu’elle mérite dans le concert des stations européennes.” Bigre ! Que ça ! Et de nous blâmer en des termes très sévères : “Je pense que si Louis Madaule était là, il nous dirait avec force : « Mais qu’avez-vous donc fait ? Que voulez-vous faire de Narbonne ? une belle endormie ou bien une ville dynamique, durable et solidaire ? » Ben ! en tous cas  pas la faire “jouer (au-dessus de ses moyens !) dans le concert des stations européennes.” La modestie, fille de la lucidité, lui sied beaucoup mieux…

Le député de la REM, s’est lui aussi fendu d’un communiqué sur sa page Facebook. Il participait à cette cérémonie qu’il présente comme : “Un passage de témoin entre le passé et l’avenir afin que Narbonne occupe la place qui doit être la sienne sur le pourtour méditerranéen.”  Pas le même avenir que celui incarné par Nicolas Sainte Cluque, évidemment. Ces deux là ne dînent plus ensemble dans la même maison. Ils s’affronteront en mars prochain lors des municipales… Quant à la place (de Narbonne) qui doit être la sienne… Je ne vois pas laquelle et en concurrence avec qui : Montpellier, Marseille, Rome, Gênes, Athènes, Alger, Barcelone etc. etc.

Bref ! en 71 ans, les maires qui se sont succédé n’ont rien fait de bon, de bien et de durable. Notamment, celui qui exerça pendant 28 ans de 1971 jusqu’en 1999, la direction de cette cité, Hubert Mouly. Et quoi qu’on pense de ses engagements et de sa personnalité. Il est vrai qu’il fit tomber en 1971 le dernier maire SFIO de l’histoire narbonnaise. Curieuse conception de l’Histoire tout de même. Elle me rappelle celle pratiquée dans certains pays où les dirigeants bannis étaient purement et simplement effacés des manuels officiels…

Le 31 août, ce sera au tour des amis et militants de Nouveau Narbonne (NN) de se rendre  au pied de la statue Avenue Hubert MOULY, pour honorer son souvenir et son action. Les intervenants ne manqueront pas de rappeler l’esprit et l’action conduite par le père de Didier Mouly, lui aussi à présent maire et souhaitant le rester en 2020. Est ce que David Granel, anciennement NN, qui devrait conduire la liste de la REM, participera, invité ou pas, à cette cérémonie ? S’inscrira-t-il, au moins symboliquement, dans cette histoire là, aussi…

Rendre hommage à une personnalité  ayant marqué de son empreinte une ville est honorable. Instrumentaliser sa mémoire à des fins partisanes et électorales ne l’est pas. Et puis, s’il est vrai que la politique n’est pas un roman, “Le fait d’avoir associé son nom à une oeuvre ne donne pas droit au souvenir et qui sait, au demeurant, si les meilleurs, justement, n’ont pas disparu sans laisser de traces” W.G. Sebald. Les anneaux de Saturne. Actes Sud Babel, page 35

 

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Couriaut

    |

    Merci d’avoir cité W.G. Sebald, un brillant écrivain, trop peu connu, disparu trop tôt…

    Reply

  • Avatar

    Martinez

    |

    Merci Michel pour ce commentaire objectif . Il faut en conclure que même montés au pinacle n’ont fait que le minimum vital , sauf pour eux bien entendu, mais ceci est une autre histoire.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

"Je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes…"

"Je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes…"

      En 1840, dans « De la Démocratie en Amérique », Alexis de Tocqueville décrit le « despotisme nouveau » qui gangrène, à ses yeux, la démocratie naissante. Nos penseurs qui se p[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : "Narbonne, Impulsion Citoyenne" veut faire la nique au réel…

Narbonne ! Municipales2020 : "Narbonne, Impulsion Citoyenne" veut faire la nique au réel…

    Et de sept ! Avec la liste Narbonne, Impulsion Citoyenne (N.I.C), qui tente d’occuper le créneau de la gauche de la gauche ; et faire la nique à N.E.C : Narbonne En Commun (PC,PS…) con[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 :  Ça suffit, vraiment ça suffit !

Narbonne ! Municipales2020 : Ça suffit, vraiment ça suffit !

Ça suffit, vraiment ça suffit ! J’entends, sortant de la bouche de prétendants au trône municipal que  Narbonne serait « en faillite », « en ruine » ou « en train de mourir ». Et pourquoi pas men[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : La liste sans surprises de Didier Mouly…

Narbonne ! Municipales2020 : La liste sans surprises de Didier Mouly…

Nouveau Narbonne      C’est en fin d’après midi que Didier Mouly va présenter la liste des candidats qu’il va conduire en mars prochain pour tenter de conserver son mandat de maire. [Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : le député Perea sort du bois et tire à la "sulfateuse"…

Narbonne ! Municipales2020 : le député Perea sort du bois et tire à la "sulfateuse"…

      le 13 janvier, je titrais un de mes billets : « Narbonne ! Municipales2020 : morne campagne… ». J’avais le sentiment en effet qu’y flottait un air d’aimable c[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : des vélos et du bio pour toutes - les listes !

Narbonne ! Municipales2020 : des vélos et du bio pour toutes - les listes !

Ben ! voilà donc une liste — la sixième — 100% verte. En attendant la septième, rouge et jaune ? Plus de 200 candidats au statut de conseiller municipal : un record ! Pour des élections qui devaient m[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :