Contre-Regards

par Michel SANTO

Nos “précieux”, et “précieuses”, ridicules de l’administration territoriale…

imgres

Extraits d’une correspondance récente signée de G.Frêche, qui nous précise que le dossier figurant en pièce jointe est suivi, et probablement écrit, par une dénommée Maryse Faye:

“Chacun aujourd’hui s’accorde en effet à penser que le modèle de développement social, économique et spatial est peu durable dans sa tendance actuelle et doit- être ré-interrogé si l’on souhaite que la région conserve son capital-nature et donc la qualité de son cadre de vie, son attractivité mais aussi qu’elle participe à la réduction globale de l’empreinte anthropique.” … “Cette problématique interroge le modèle de développement…”; “… permettant de mixer les publics et les territoires, de les mettre en situation de production et de participation active.” Voilà comme on écrit à la Région et dans les administrations locales. Quinze pages d’un indigeste brouet constellé “d’axes”, “d’enjeux”, de “problématiques” et de “produits spécifiques” dont le ridicule, hélas, ne tue plus nos “précieuses”, et “précieux”, fonctionnaires. Comme celui que Molière aurait pu glisser sous la plume de Maryse:  “Mon Dieu! ma chère, que ton père à la forme enfoncée dans la matière!”.

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire