On est toujours un peu « bête » en présence d’un enfant…

 

Ce matin, nous avons quitté notre « cabane » pour nous rendre en ville. Un devoir familial nous obligeait. Devoir est un peu fort, cependant. En vérité, les parents de Milo avaient un rendez-vous et personne « sous la main » pour le garder. Ce que nous faisons toujours avec plaisir quand nous le pouvons. C’est à dire toujours. Milo est petit, mignon et c’est le dernier, pour le moment, d’une suite de cinq générations dont les représentants sont encore vivants. Ce qui ne cesse de m’attendrir ; et me rend triste aussi. Enfin ! Il était donc 9 heures 15 quand la mère de Milo, Clémence, nous l’a amené dans sa poussette. J’aime cette heure matinale l’été, en ville. Surtout quand le ciel est bien dégagé et que souffle un petit vent de mer. Le temps idéal pour y flâner ou rêvasser à la terrasse d’un café. Sur les Barques de Cité, des brocanteurs présentaient leurs fonds de boutique tout le long d’une allée. Le soleil jouait avec l’ombre des platanes et dessinait sur le sol d’étranges et fuyantes arabesques. L’ambiance était douce et paisible. Tout convenait à cette agréable promenade. Je notais, pour égoïstement m’en réjouir – il devait être 10 heures – et comme le samedi précédent d’ailleurs, que peu de monde circulait dans le centre ville, pourtant jamais aussi beau par ce temps et en cette saison. J’allais ainsi, ou plutôt nous allions, sans but, quand un agent, courtois, m’a demandé de mettre mon masque, en me rappelant cette obligation sur un « marché ». Un rappel à l’ordre, je dois dire vite oublié. Toujours est-il qu’à déambuler ainsi avec Milo reposé et curieux, nous goûtions, moment rare, ce qu’une ville peut offrir de plaisir modeste et tranquille. Plaisir avivé par deux jeunes soeurs, Lou et Lola, amies de sa mère, ravissantes et pleines d’attention venues séparément à notre rencontre ; et avec quelle fraîcheur dans leurs sourires ! Puis est venue l’heure de la séparation et des « câlins ». On est naturellement stupide en présence d’un enfant ! Plus tard, il devait être midi, nous nous sommes installés, place des Jacobins, à la terrasse de Vanessa et André, sous un splendide olivier de bohème. Et toujours cette impression de sérénité produite par l’absence d’effervescence sociale et marchande. Nous avons félicité André pour son suprême de volaille aux abricots. Sa salade de fruits était parfaite. Le temps d’aller place de l’hôtel de ville prendre un café, il était temps de partir. J’entends à présent le bruit des vagues derrière moi. La houle est forte. Le soir tombe, mais il fait encore jour. Un oiseau dont j’ignore le nom émet un petit cri… Et le désir soudain me prend d’écrire ces mots sans importance.

   

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (6)

  • Avatar

    Martine NARDIN

    |

    Bonjour Michel,

    Vous avez eu raison de succomber à ce désir d’écrire ces lignes. Tant de tendresse en émane….moments de vie heureux….
    Nous aussi, hier matin, avons eu droit au rappel du port du masque…. Obligatoire dans l’allée du marché « bio » aux étals clairsemés, mais pas sur la promenade au niveau des bars restaurants, pourtant à quelques mètres….comme nous l’a expliqué le policier municipal 🤔🤔
    Être en ville hier matin était bien agréable……
    Vous avez donc une bonne adresse place des Jacobins ?
    Je la prends volontiers si vous voulez bien me la donner 🤗
    Bon dimanche 🌺🌺

    Reply

    • Avatar

      Michel Santo

      |

      Bonjour Martine ! Merci pour ce gentil commentaire. Oui nous allons souvent déjeuner à L’Auberge des Jacobins de nos jeunes amis Vanessa et André. Présentez vous donc de ma part. Ils seront ravis de vous recevoir. Bon dimanche !

      Reply

  • Avatar

    daniel maja

    |

    Simplement parfait.
    En communion totale, la grâce du bonheur et de l’âge…
    Merci, presque quotidiennement.
    Pour ces grands plaisirs,
    soyez béni, ami Michel

    Reply

    • Avatar

      Michel Santo

      |

      Merci Daniel ! Venant de vous, dont je jalouse le style, ces quelques mots me vont droit au cœur…

      Reply

  • Avatar

    Gril

    |

    Merci Michel pour ces mots sans importance et bravo pour la jolie photo de Milo
    Je vous embrasse

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :