Contre-Regards

par Michel SANTO

La tromperie de Mosco sur les mots !

 

 

 

photo_1361175496603-1-0.jpeg

 

Il  est chauve ! Un  menton avancé virilise son visage poupin. A son sommet, un large front bombé. Tout exprime intelligence, volonté et ambition. L’empâtement des tissus y ajoute même, judicieusement, une petite pointe provinciale : elle sied aux fils de bonnes familles formatés par Sciences-Po et l’E.N.A ; elle les notabilise ! juste ce qu’il faut pour leur donner un air « peuple ». Enfin ! pas celui des usines et des champs. Trop vulgaire ! Non, plutôt le genre « branché », celui des villes. A l’image de celui qui descend dans les rues de Paris pour acclamer la « Gay Pride », son Télérama sous le bras ! Je disais donc que Pierre Moscovici, puisqu’il s’agit de lui, passait hier soir à la télé. Voix plate, onctueuse, il débitait ses « éléments de langage » avec des moues d’acteurs de série B. Son Président avait-il  annoncé des coupes dans les dépenses publiques, l’austérité quoi ! qu’inlassablement il répondait : « austérité, rigueur, non, non !… sérieux oui, oui !… Nous sommes des responsables publics sérieux !… ». A la tromperie sur la marchandise de la filière agro alimentaire répondait ainsi la même escroquerie dans le langage politicien. Un langage où les mots sont dévitalisés et lyophisés à la chaîne dans d’anonymes officines de « com » pour être placés, en tête de gondole, dans les grandes surfaces médiatiques. C’est ainsi qu’ on alimente notre besoin d’infos…Un gavage général de produits bien lêchés, sans valeur ni saveur ! Les « Spangheros » ont été condamnés pour tromperie sur la marchandise, celle de Mosco sur le langage est au contraire avalée sans protester…

 

 

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • Avatar

    viet

    |

    Tout cela pourrait s’appliquer à pas mal d’hommes politiques (de droite comme de gauche). Au moins Moscovici n’a pas, lui, la tête d’un voyou parce que d’autres par contre (dont je ne citerai pas
    les noms) ont la gueule de voyous de série B.

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Bien vu!

    Reply

  • Avatar

    Facies

    |

    Bonjour Monsieur,

    Vos deux derniers commentaires sur l’affaire Spanghero m’ont frappé. Je ne parle pas de l’affaire elle même, qui est hélas très claire, mais de la manière dont vous décrivez MM. Hamon et
    Moscovici, tous deux ministres du gouvernement.

    Pour Hamon je note  “un regard sombre où brillaient des étincelles d’acier.” Pour Moscovici vous relevez qu’il “est chauve” et soulignez “un menton avancé qui virilise son visage
    poupin…” etc… etc… Jusqu’à faire de Mosco un lecteur branché de Télérama et un fan de la Gay Pride. 

    Autant dire que votre détestation et votre mépris de ces deux personnages transpire. C’est votre droit et… votre problème !  Cependant, sans y prendre garde, vous êtes en train
    de juger deux hommes sur leur faciès. Comme quoi même l’élite, dont vous êtes, cède parfois au  détestable délit de “sale gueule”. A moins qu’il ne s’agisse de ce fameux syndrôme d’auto
    détestation, très courant lui aussi chez les élites.

    Cordialement.

     

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Délit de faciès! de sale gueule ! Bigre, comme vous y allez !… Je prends leurs mots et les juge…et puis je dis d’eux qu’ils sont intelligents et ambitieux, non? Et puis en quoi être chauve et
    avoir des traits poupin seraient insultants, non mais…Hamon n’aurait pas ce regard dont je note que je ne suis pas le seul à l’avoir  remarqué… Je ne dis pas  que Mosco serait un
    lecteur de Télérama… Non, non je dis seulement que son peuple n’est pas celui des usines et des champs, mais celui des villes etc… Bref ce que théorise Terra Nova. Rien de bien nouveau n’est
    ce pas? Mais au fond, que pensez vous vraiment de ces discours qui nient le réel par un usage d’un vocabulaire produit par la com? Ce qui était le coeur de mon billet?  Et qui n’est pas le
    seul fait de ministres de gauche… J’aurais pu écrire la même chose pour d’autres… Enfin je ne développe pas , vous devinez la suite. Bien à vous!

    PS je prends rendez vous chez mon psy pour vérifier si votre diagnostic relatif à mon supposé syndrôme d’auto détestation est fondé ou pas. Si
    vous ne vous abritiez pas derrière le masque de l’anonymat, je vous aurais envoyé son verdict…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

    Avant-hier, en début de soirée, place de l’Hôtel de Ville,  sous un ciel bas, nuageux et sombre qu’agitait un vent du Nord agressif et frisquet, une foule cosmopolite et vac[Lire la suite]
Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :