Contre-Regards

par Michel SANTO

Pinel soutient Hamon et tous les autres radicaux sont invités à soutenir… Macron !

Édouard Rocher et Didier Codorniou.


Le comité directeur du PRG s’est réuni ce mercredi 14 mars et ajoute une nouvelle perle à son chapelet doctrinal. Il devait se prononcer sur son candidat à la présidentielle, logiquement Hamon. Le comité directeur a donc bien voté, mais sur un accord PS-PRG sur les législatives !  40 circonscriptions lui sont données par l’allié socialiste : 8 de plus qu’en 2012 !  Quant à son positionnement sur la présidentielle, – feinte de passe ! – le PRG se contentera du discours de sa présidente. Un discours classiquement radical, un modèle de grand écart et de cynisme politique. Sylvia Pinel, donc, respectera la parole donnée lors de la primaire de la gauche en soutenant Hamon, tout en invitant tous les autres radicaux à soutenir le candidat de leur choix. C’est à dire Macron ! Aussitôt dit par Pinel,  aussitôt fait par Rocher, le président du PRG audois et Codorniou, le vice-président de la région Occitanie, maire de Gruissan. Ils viennent de co-signer, ce soir, un appel à voter… Emmanuel Macron. Coup de tonnerre – enfin, n’exagérons pas, la manip était un peu éventée tout de même – dans le landerneau narbonnais où s’allongent les cohortes macronistes. Évidemment ! Jean-Michel Baylet, pour une fois, devrait suivre ; sa presse aussi… Bref ! en contrepartie de 40 circonscriptions, Hamon obtient le soutien officiel de la seule présidente du PRG ! Une belle performance pour Benoît… Ça promet pour la suite !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Polo

    |

    Merci Michel Santo de nous informer avec des faits indiscutables.
    ” la faiblesse des démocraties, c’est qu’il leur faille, trop souvent, se renier pour survivre”
    Jean Rostand.

    Reply

  • Avatar

    Robert

    |

    Le destin personnel des élus du PRG (Comme de l’UDI) passe avant tout… la morale attendra !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

  Des députés sont nommément désignés, dénoncés, et leurs permanences parlementaires défoncées, murées. Leur crime : avoir « mal voté ». Cet été, le CETA ; demain, la loi sur la Sécurité Sociale [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :