Contre-Regards

par Michel SANTO

Promenade dominicale dans Narbonne.

 

 
Dimanche après midi, promenade dans le centre
ville de Narbonne. Où j’habite. Narbonne « riche d’une très longue histoire où la culture est intrinsèquement liée au patrimoine architectural », nous dit-on
, sur son site officiel, dans le langage formaté de ses communicants institutionnels. Et prête à recevoir son «  label Ville d’Art et d’Histoire ». Mais qui, par cynisme, bêtise ou «  laisser faire » coupable, se laisse gangréner par une anarchique « installation », dans ses espaces publics : trottoirs, places et placettes, de « cabanes » en plastiques, d’armatures en «  alu » et de chaises en divers matériaux. On aurait pu croire, sinon espérer, que la nouvelle municipalité de gauche aurait mis un terme à cet enlaidissement urbain. Eh bien non ! C’est le contraire qui se produit. On privatise à outrance l’espace public et on fait du centre ville l’équivalent d’une «  zone commerciale de périphérie ». Au nom, évidemment, de « sa nécessaire dynamisation commerciale ». Une politique de classe en réalité et sans autres normes que celles que se donnent à eux mêmes les acteurs économiques concernés. L’horreur esthétique et visuelle assurées, comme en témoignent ces deux photos prises hier. Et qui m’amène à me demander comment et où échapper à cette pression de la laideur sous sa forme commerciale et urbaine. Sinon en lui tournant le dos, dans un petit jardin fréquenté par quelques amoureux et habitués du lieu, plongé dans un bon livre…Ce que je fis!  

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

La société du vide parée de lin blanc fonctionne au carburant de la haine et du ressentiment. Elle fait peur !

La société du vide parée de lin blanc fonctionne au carburant de la haine et du ressentiment. Elle f

                  Un insoumis traqueur de "fascistes planqués", filme un individu casqué tabassant un manifestant place de la Cont[Lire la suite]
Le Cabinet d'Art Particulier et "Les Grands Buffets Mécénat" exposent Patrick Chappert-Gaujal…

Le Cabinet d'Art Particulier et "Les Grands Buffets Mécénat" exposent Patrick Chappert-Gaujal…

        Louis Privat, le patron des « Grands Buffets » n’est jamais à court d’idées – il ne fait jamais rien comme personne ! Surtout quand il s’agit de promouvoir l’[Lire la suite]
Une intense lumière suffit à graver la vérité.

Une intense lumière suffit à graver la vérité.

              Dans le carnet de Marc Pautrel, chaque jour, trois phrases - parfois notes de travail, parfois journal intime -. (lien direct en[Lire la suite]
Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !

Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :  "Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !"       Lire aussi : l'étrange destin de l'Aspirateur en cliquant sur (ici) [Lire la suite]
Claude Lanzmann et Jean Cau, une amitié inaltérée…

Claude Lanzmann et Jean Cau, une amitié inaltérée…

        J’écoute le troisième entretien accordé par Claude Lanzmann à Laure Adler (À voix nues), diffusé sur France le 28/12/2005. Tout à la fin il évoque sa découver[Lire la suite]
RCNM ! Mais que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla ?

RCNM ! Mais que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla ?

      Que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla, dont la démission a été  acceptée et confirmée, par son Conseil d’Administration, le 24 avril . Ma[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :