Contre-Regards

par Michel SANTO

Quand des élus du Tarn et Garonne se remplissent les poches, c’est la France qui souffre…

  images

Lors de la première session de la nouvelle assemblée départementale du Tarn et Garonne, la nouvelle majorité a d’abord proposé une hausse de 33% des indemnités des élus. Mais le groupe socialiste a demandé que cette hausse soit ramenée à 23% et que trois emplois-jeunes soient embauchés. C’est cette proposition qui a finalement été votée par 23 élus, tandis que les 7 conseillers PRG votaient contre. Un exemple frappant, et sonnant, de cécité politique.

Et qui démontre que “la proximité” , comme remède pour réconcilier les électeurs, et les contribuables, avec la démocratie pour gérer les affaires publiques de manière plus responsable, est à la “morale” ce que le Nord est au Narbonnais que je suis: du vent! Un vent mauvais qui, dans le contexte de crise financière, sociale…que nous sommes, alimente, par ce genre de décision d’élus pour des élus, les moulins de la démagogie, l’abstention et le vote protestataire d’extrême droite. Pour calmer notre humeur de citoyens blessés, leur envoyer, à ces autistes censés nous représenter, sous diverses formes, une ordonnance musclée, me semble  donc une mesure de salubrité publique de première urgence. Il n’est pas interdit non plus, pour ceux qui habitent ce Département de sortir, s’il le faut, les “fourches”- symboliques, évidemment !

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    ss

    |

    ils sont dans leur bulle ,ils n’ont encore rien compris,rien appris
    Ils n’ont pas vu que le monde avait changé et qu’ils sont maintenant continuellement sous les feux des projecteurs avec jugement immédiat de leurs actions

    Reply

  • Avatar

    Bernard-Mery de Vargas

    |

    J’aime bien l’image qui illustre ton article sur ton blog avec “quitte à jeter l’argent par la fenêtre, essaye au moins de viser la mienne” à l’adresse des élus…

    Vous vous souviendrez d’une discussion ici même, il y a des mois, ou je disais que lorsqu’une construction est insalubre, il ne fallait pas hésiter à la raser pour reconstruire du neuf. Vous allez y venir aussi.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :