Contre-Regards

par Michel SANTO

Quel poison cette taxe carbone!

Afficher l'image en taille réelleJe l’avoue, la taxe carbone, je n’y comprends plus rien ! Au départ tout paraissait pourtant bien simple. Et puis tous les candidats à la dernière présidentielle s’étaient engagés devant Saint Hulot à la mettre en œuvre. Le débat sur le principe me semblait donc clos.Et voilà que Rocard-Fillon et Sarko se font tacler par Ségolène qui, au passage, met dans le fossé Martine, Daniel et les autres…avec le soutien inattendu et encombrant de Claude Allègre pour qui«parler d’une taxe carbone pour l’ensemble Europe-Amérique du Nord (50 % des émissions de CO2),  peut être un sujet de débat, mais l’instaurer au seul niveau français est ridicule».Boum ! Ce qui est vrai d’un point de vue statistique, mais faux d’un point de vue symbolique. Car comment changer en effet des comportements considérés comme néfastes d’un point de vue environnemental, sans mesures incitatives et sans attendre que tout le monde s’y mette. A commencer par les B.R.I.C (Brésil, Russie, Inde et Chine), pays en plein développement qui, avec nos péri-urbains qui doivent prendre leur voiture tous les jours et nos ruraux qui se chauffent au fuel, hurlent à l’injustice sociale. Bref, comme le dit joliment Eric le Boucher «  le social et l’écologie s’opposent par nature ». Un clivage, à gauche, qui paralyse son logiciel du « progrès matériel continue… »  alors, qu’à droite, les libéraux se satisferont probablement de compensations sur d’autres chapitres fiscaux. En attendant les aspects techniques de cette future taxe, reconnaissons l’habileté politique de la manœuvre qui, par Ségolène Royal interposée, divise son parti et accentue l’opposition Verts-Rose-Rouge…Quel poison cette taxe! 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • phthoreux

    |

    Aussi perturbé que vous par ce nouveau gadget fiscal, je renchéris. Il me semble qu’on devrait tout simplement interdire aux Politiques le recours aux taxes et impositions lorsqu’ils se mettent en devoir de trouver une solution à un problème. C’est trop facile…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

  Le Grand Narbonne a entrepris la promotion des « sports de glisse » sur son territoire et a décidé de soutenir financièrement des projets susceptibles d'accroître son potentiel naturel d'at[Lire la suite]
Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Place de l'Hôtel de Ville de Narbonne. (Office de Tourisme) Pour ceux qui doutaient de la candidature d’Alain Perea et de LREM aux prochaines municipales, à Narbonne, l’équivoque est levée. Une lis[Lire la suite]
La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

Le géographe Jacques Lévy est l’anti-Christophe Guilluy. Il met en avant l’ouverture à l’autre qui serait la marque des cœurs d’agglomération et montre que ce sont les contribuables des grandes vi[Lire la suite]
Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

On n’est jamais déçu avec les radicaux de gauche. Sitôt partis rejoindre en catastrophe ceux de droite, en décembre 2017, en créant le Mouvement radical, social, libéral (…),*  au lendemain d’une [Lire la suite]
l'invraisemblable et ruineuse guerre de l'Arena de Montpellier entre C.Delga et P.Saurel…

l'invraisemblable et ruineuse guerre de l'Arena de Montpellier entre C.Delga et P.Saurel…

La société  d’économie mixte « Montpellier events », filiale de la Région Occitanie et de la Métropole de Montpellier  gère l’administration et l’exploitation de l’Arena et du Parc des Expositions[Lire la suite]
"L'espoir revient" !? avec ses militants rencontrés devant les Halles de Narbonne…

"L'espoir revient" !? avec ses militants rencontrés devant les Halles de Narbonne…

On l’oublie , mais Benoît Hamon fut le candidat choisi par les socialistes, les radicaux et une partie des Verts pour les représenter à la dernière « présidentielle ». Il était le candidat issu du[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :