Contre-Regards

par Michel SANTO

Quelle rigueur, en effet ?

 

 

En faisant ma revue de presse, je  » tombe  » sur l’édito de Jean Pierre Denis :  » Quelle rigueur « . Il reprend le thème de mon dernier billet en insistant sur la manipulation des consciences par l’utilisation de la bonne vieille théorie du bouc émissaire ou de la main invisible. A lire d’urgence pour sortir de l’état d’hébétude dans lequel nous plongent les  » médiapolits  » ( contraction de médias et politiques, évidemment ). La bonne nouvelle quand même est que quelques uns d’entre eux restent soucieux de vérité et, osons le mot, de morale publique.

 

Extrait:  » Ce n’est pas seulement pour faire plaisir aux agences de notation qu’il faut entreprendre un effort de redressement collectif. C’est aussi et surtout pour éviter de laisser à nos enfants le poids cumulé de trop de lâchetés gouvernementales bien partagées, hélas, par l’opinion publique et par les partis de tout bord. De la même manière, il est un peu court, voire manipulateur, de dire que ce sont les agences de notation, les institutions européennes ou l’euro qui nous imposent la rigueur. Celle-ci devient inéluctable parce que nous ne pouvons plus nous payer notre mode de vie. Tout simplement. « 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • raynal

    raynal

    |

    Rien a ajouter, tout est dit…C’est tellement simple et tellement evident que l’on se demande comment une telle vérité première n’apparait pas ou si difficilement.

    Pourquoi est ce si compliqué de regarder la vérité en face…? Comment espèrer se sortir d’affaire si on persiste a garder un bandeau idéologique sur les yeux ?

    Amitiès, Michel, tu as raison aussi sur Anatole France tellement méconnu et mésestimé de nos jours…Considéré par les surréalistes comme l’archétype du conformisme (voir l’ignoble pamphlet »un
    cadavre »  cosigné par Aragon, Breton et consorts) alors qu’il fut sans doute un des esprits les plus progressistes de son temps…Libre penseur, defenseur de la laicité et dreyfusard…Et,
    ce qui ne gate rien,un des puristes de notre langue parmi les plus remarquables de toute la littérature française.

    Mais je suis sur qu’on lui rendra justice tot ou tard…

    Bonne fin de semaine a toi (France, non plus, n’aurait pas dit week end).

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

      En pleine semaine d'un mois d'août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de ce[Lire la suite]
Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

                Quand, en ce mois d'août caniculaire, j’ouvre Facebook, notamment, j’ai l’impression que tout tourne autour de la figure d[Lire la suite]
L’inégalité des chances en France est d’abord une inégalité des chances éducatives...

L’inégalité des chances en France est d’abord une inégalité des chances éducatives...

                  Pendant que les médias et la classe politique en "font des tonnes" sur la pseudo affaire d'État Benalla, paraît [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :