Contre-Regards

par Michel SANTO

Réchauffement climatique : l’énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

 
La-Terre-espace-Nasa

@nasa

 

Très intéressant article de Sylvestre Huet : “Climato scepticisme et médias : la duperie”.  Dans une première partie, il y est montre, en s’appuyant sur les travaux de trois jeunes chercheurs, le “décalage monumental entre le traitement médiatique de la science normale du climat et la faveur accordée à quelques négateurs”. Le ratio entre le nombre d’articles scientifiques publiés et le nombre d’apparitions dans les médias, fait apparaître, en effet, que les scientifiques négateurs, sur ce ratio, sont 15 fois plus cités dans les médias que les scientifiques.

Quant à la représentation sociale de l’effet de serre des français, les réponses aux questions posées lors des enquêtes  de  l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), sont tout aussi éloquentes. Lorsqu’on leur pose la question “ouverte”: «Selon vous, à quoi est dû le changement climatique ?», seuls 2% des personnes intéerrogées répondent spontanément “effet de serre” et 5% “CO2”. Les deux réponses les plus fréquentes étant, elles, des plus vagues : “la pollution” ou “les activités humaines”.

Plus grave, d’une certaine manière, interrogés sur l’éventuelle responsabilité dans l’émission de gaz à effet de serre des centrales nucléaires, “les réponses des français : « beaucoup » ou « assez »,  cumulent un score très élevé ( 58% en 2017 ).  Des réponses beaucoup plus répandue selon que l’on est jeune et/ou opposé à cette technologie.

Sylvestre Huet en conclue justement  “que l’énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat, ou des liens de telle ou telle technologie avec les émissions de gaz à effet de serre, plombent toute tentative de démocratiser les choix technologiques, économiques et sociaux rendus indispensables par la menace climatique. La responsabilité des médias n’est bien sûr pas unique dans ce constat, mais elle est clairement engagée”.

On s’en serait douté !  À méditer…

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël aussi. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandises, le même fond "musical[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint Just-Saint Pasteur

Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint J

        Lundi dernier, était-ce le matin ou l’après-midi, je ne sais plus. Pour quelles raisons me suis-je retrouvé devant l’entrée du passage de l’Ancre, je l’ignore. Et[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio