Contre-Regards

par Michel SANTO

Région LRMP. Dans la cage de Sarkozy, Élie Aboud coupe les ailes de Stéphan Rossignol…

1271422_364_obj8429730-1_667x333

Photo: Midi Libre.

Stéphan Rossignol avait des airs de blanche colombe quand il a salué de ses trilles Nicolas Sarkozy, lors d’un rassemblement à Nîmes, le 20 janvier. Cela faisait près d’une heure qu’il faisait le pied de grue. Comme un oiseau sur la plus haute branche, il chantait tout le mal qu’il pensait des corbeaux de sa fédération de l’Hérault. De  ces Julien et Aboud, qui lui tiraient dessus pour l’empêcher de voler  de ses propres ailes, de se présenter aux élections internes de “Les Républicains”, d’y prendre la présidence et d’y nicher enfin avec ses amis de la même lignée.Des oiseaux de mauvais augure qui ne cessaient de lui voler méchamment dans les plumes et qui, s’ils persistaient dans cette attitude, allaient, et le parti avec, se brûler les ailes et le reste; et patati et patata, et patati!…  Jusqu’à ce que Sarkozy, qui n’a pas une mémoire de moineau, subitement lui rappelle que tout Rossignol qu’il était, aux Régionales, il l’avait proprement berné au profit du coucou de Reynié; qu’il n’avait pas un estomac d’autruche et qu’il n’était pas d’humeur à se laisser dépouiller par un vautour, fillonniste avéré de surcroît.  Des cris d’orfraie et des noms d’oiseaux paraît-il sifflèrent, et Rossignol, saoul comme une grive, défait, pour ne pas dire fin cuit, ne pourra plus qu’assister, ce samedi, à l’envol programmé d’Aboud. Un sarkozyste assumé,  seul en vol pour la présidence, fier comme un paon et gai comme un pinson. Il conduira donc l’escadrille héraultaise pendant la migration agitée des primaires… Destination 2017!


Lien de la photo: (ici)

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    Didier

    |

    Sauf que, derrière tout cela se profile une alliance Aboud, Francis, Grand, Saurel qui ne laisse pas de m’inquièter…..

    Reply

  • Avatar

    Yannick Bénézech

    |

    Sacré Elie Aboud, le “coucou” qui anime des conférences organisées à Béziers par les nostalgiques de l’Algérie française, aux côtés de R. Ménard ! Avec un tel leadr,

    Reply

  • Avatar

    Yannick Bénézech

    |

    (suite et fin, sans faute de frappe) avec un tel leadr, “Les Républicains” vont se faire plumer par le F.N.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : Samedi, rue Droite,  je me trouvais face au collectif Narbonne XXI…

Narbonne ! Municipales2020 : Samedi, rue Droite, je me trouvais face au collectif Narbonne XXI…

      C’était Samedi. Après une petite station devant l’admirable vitrine de Brice Sarda, je reprenais ma «course» quotidienne et remontais vivement vers la place du Forum. U[Lire la suite]
Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :