Contre-Regards

par Michel SANTO

De Brignoles à Léonarda !

 

images-2-copie-3.jpeg

La France est un étrange pays, il suffit d’y entrer en violation de la loi, clandestinement,  pour y être illico doté de droits : à la CMU et à la scolarisation des enfants, notamment. Une scolarisation que Peillon et d’autres entendent dans le sens le plus large possible et qu’ils voudraient  » sanctuariser  » afin d’ empêcher d’éventuelles expulsions de familles  » sans papiers « .

Une hypocrite manière d’institutionnaliser dans les faits une filière d’immigration clandestine, aucun obstacle législatif, aucune loi, édictant en effet un tel principe . A croire que les les valeurs de nos gouvernants seraient supérieurs au droit et qu’ils devraient consacrer leur énergie à le défaire afin de soulager les touments de leur toujours bonne conscience morale . Voilà l’effet produit dans les consciences par la surmédiatisation quasi hystérique de cette affaire. Comme dans l’avant et l’après de l’élection cantonale de Brignoles. Chevènement le dit à sa manière : nous vivons sous la dictature de l’émotion ! Et   » Nul  » ne mentant plus que l’homme indigné, on peut se demander si Léonarda ne viendrait pas à point nommé compenser la place donnée par ces mêmes médias au FN et à l’élection de son candidat. A croire aussi que ces apprentis sorciers, relayés par une partie de la gauche, ne se rendent même pas compte des ravages d’une telle posture dans l’opinion ? Ou, pire, que le sachant, certains à dans la majorité, pourtant parfaitement informés, en jouent pour se payer Valls et plus généralement une ligne gouvernementale jugée trop à droite. Je ne me le demande plus devant cet affligeant spectacle où le mensonge et l’irresponsabilité tiennent le devant de la scène,  tandis que le populisme prospère . Car il suffirait en effet pour arrêter cette perverse manipulation que le chef de ce gouvernement et le Président de la République fassent enfin leur métier, à savoir celui de faire respecter la loi ? Et vite ! C’est tout ce qu’une majorité de français leur demande en la présente circonstance…

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Les dessous de la rentrée politique de Jacques Bascou...

Les dessous de la rentrée politique de Jacques Bascou...

    Rentrée de Jacques Bascou, après celle de Didier Mouly, dans le même journal, où il confirme paradoxalement sa sortie tout en expliquant que ce n’était pas lui qui avait quitté l[Lire la suite]
Oui, la Salle Multimodale et le Parc des Expositions devraient être gérés par le Grand Narbonne…

Oui, la Salle Multimodale et le Parc des Expositions devraient être gérés par le Grand Narbonne…

    Plus on se rapproche des élections municipales, plus la réflexion collective, au sein du conseil communautaire de l'Agglo, comme chez les élus de la Ville de Narbonne, semble pro[Lire la suite]
Le tourisme de masse concourt à l'enlaidissement physique et sonore du monde…

Le tourisme de masse concourt à l'enlaidissement physique et sonore du monde…

            Les touristes sont venus plus nombreux encore que l'année dernière dans le coeur de ma petite ville ; et nos élus de vanter l'excellence de le[Lire la suite]
Après la rentrée des classes, celle de Didier Mouly et de sa multimodale salle…

Après la rentrée des classes, celle de Didier Mouly et de sa multimodale salle…

      Prenons date ! Didier Mouly l'assure dans "l'Indépendant" : la salle multimodale sera pleine 10 mois sur 12 : 300 jours par an. Remplie de quoi ? il n'en sait rien, mai[Lire la suite]
Un salon des seniors,  ricane la camarde…

Un salon des seniors, ricane la camarde…

        À l'exception de ceux de coiffure, ma petite ville n'est pas une ville de salons. Preuve en est son Parc des Expositions toujours vide – il ne fait le plein que p[Lire la suite]
Les "Pompes Funèbres" tenaient leur messe au Théâtre Scène nationale…

Les "Pompes Funèbres" tenaient leur messe au Théâtre Scène nationale…

      J'apprends que les "croque-morts" publics ont tenu leur messe annuelle au Théâtre Scène Nationale. Ne pouvait-on pas trouver équipement plus adapté à cette honorable corpor[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :