Contre-Regards

par Michel SANTO

Scène de la vie ordinaire aux Halles de Narbonne au temps de la Covid…

 
 
 
 
 
 
 
Il y avait peu de monde dans les Halles, ce matin. Très peu ! Des dames surtout. Agées. Les plus jeunes étaient derrière leurs étals. Elles s’ennuyaient. Le temps était lourd. Il passait mal. L’ambiance était noire. Le silence gris. On aurait pu entendre le murmure des terminaux de paiement mobiles. J’ai acheté mon pain chez Anna. On ne voit que ses grands yeux bleus. Ils sourient. Plus loin, le charcutier s’affaire. Je le salue au moment où il fend un énorme pied de porc d’un maître coup de hachoir. Tout tremble. Sur les tables des « produits de la mer », la glace fond ; les poissonnières sont muettes. L’impression d’un reflux de la vie est surtout manifeste quand je remonte l’allée centrale. On ne s’y bouscule pas, j’allais écrire : hélas! Quelques mètres avant la sortie « côté Barques de Bourg », je me place devant le stand de la marchande d’oeufs, lapins, cuisses de poulets, de pintades etc. J’attends mon tour. Elle s’occupe d’une grand ou arrière grand mère (je l’apprendrai un peu plus tard). Elle découpe minutieusement un lapin en petits morceaux. Un vrai travail de couturière. Aux ciseaux. Chaque taille : la tête, les pattes.. est commentée. Devant moi, le photographe du quotidien local et une journaliste observent la scène. Ils font une enquête sur les commerçants dits de « proximité », précisent-ils. La photo de mon arrière grand mère s’emparant du sac contenant son lapin, tendu par volaillière par dessus une vitrine de protection en plexiglass, est prise. Puis une autre, et une autre encore. La vieille dame est amusée. Elle sera dans le journal demain, ce qui semble la ravir. L’occasion d’en parler en famille ou avec les voisins. Et d’en rire ! La journaliste la questionne, à présent : « Vous venez souvent aux Halles ?
— Oui, tous les jours.
— Ah !
— J’habite en centre ville, j’ai 95 ans, vous savez, c’est pratique !
— Et vous n’avez pas peur ?
— Vous plaisantez, à mon âge… mais peur de quoi ?
— Ben, du virus !
— Ah ah ah !
— Vous connaissez « Click and Collect » ?
— Pardon ?! Clic quoi ? »

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :