Contre-Regards

par Michel SANTO

Scènes de la vie narbonnaise : une remise d’écharpe et d’autres petits détails sans intérêts…

Scènes de la vie narbonnaise : une remise d'écharpe et d'autres petits détails sans intérêts...

Hier, le ciel était bleu et le fond de l’air d’une agréable douceur . C’était l’été sans la violence d’un soleil sans pitié. Il était 18 heures trente ! Je descendais les Barques , que le nouveau maire, Didier Mouly , trouve « môches », Jacques Bascou, l’ancien, qui, à mon goût, les fît belles, les remontait … Nous avons échangé quelques mots. De courtoisie et de respect. Comme il se doit entre " gens bien élevés " . Il y avait beaucoup de monde autour de sa personne, des fidèles en rangs serrés . Sur la promenade et les terrasses aussi, où on y goûtait un moment de détente et de plaisir . Jacques Bascou revenait donc du Palais du Travail . Sans son écharpe ! C’est désormais Didier Mouly en effet qui la porte. Mais sur la mauvaise épaule, l'avez-vous remarqué ? La gauche ! et le bandeau rouge au col de surcroît . Comme les parlementaires ! Un surprenant lapsus symbolique… me disais je ce matin en regardant cette photo dans l'Indépendant de ce jour . Hier au soir, à la tombée de la nuit, sur un fond de ciel sombre et bleuté , de petites formes noires s'agitaient . Indifférentes à ces petits détails de la vie pour elles sans intérêts … Les hirondelles sont en ville ! Enfin …

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    ALEXANDRE

    |

    faut accepter la défaite électorale, elle n’enlève rien à vos qualités, mais il ne faut pas tomber dans cet état d’esprit ; se moquer du sens de l’écharpe !!! faites comme les hirondelles, soyez pour une fois au dessus de tout cela, et donnez un vrai sens à votre conviction .
    Alex, un Breton, qui aime Narbonne

    Reply

  • Michel Santo

    Michel Santo

    |

    Quand même Alexandre, un peu de gentille ironie ne fait pas de mal dans cet univers si brutal. Contre-regards est le nom de mon blog … J’essaie toujours de trouver des angles et des points de vue que d’autres ne voient ou ne traitent pas. Vraiment, je vous l’assure, il n’y a rien de mesquin dans ce billet … Sauf à le lire avec des yeux un peu trop politique … Et si je le termine par cette petite parabole de ces hirondelles indifférentes à ces petits détails de la vie pour elles sans intérêts, ce n’est pas par hasard… C’était pour inviter mes lecteurs à faire comme elles … prendre de la hauteur, jouer, vivre …

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Ce 10 novembre, fut pour nous, en cette année 2019, celui de la honte et du déshonneur...

Ce 10 novembre, fut pour nous, en cette année 2019, celui de la honte et du déshonneur...

                  L'alliance de l'extrême gauche, d’une partie de la gauche anciennement laïque et désormais bigote, et des islami[Lire la suite]
La réforme territoriale a été mal pensée, mal conduite et mal exécutée…

La réforme territoriale a été mal pensée, mal conduite et mal exécutée…

    Dans son dernier livre « l’illusion régionale : la réforme territoriale en question » (éditions Cairn, mai 2019), le géographe Georges Roques revient sur les bouleversements récents de[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Quatre "perles" de campagne (pour le moment)

Narbonne ! Municipales2020 : Quatre "perles" de campagne (pour le moment)

      Quatre perles de campagne, arbitrairement sélectionnées, je le confesse : La première, offerte par la porte-parole Verte de Narbonne en Commun : « Concernant l’urgence climatiqu[Lire la suite]
Laïcité et accompagnantes (ou accompagnants) scolaire : il est nécessaire de clarifier leur "statut"…

Laïcité et accompagnantes (ou accompagnants) scolaire : il est nécessaire de clarifier leur "statut"

        La polarisation sur le seul voile pour les accompagnantes scolaire est une faute stratégique. La question centrale est en effet celle de la neutralité dans cet espace-[Lire la suite]
« Monsieur, vous êtes un gros con ! »

« Monsieur, vous êtes un gros con ! »

      Ce matin, devant l’agence de la Société Générale, à quelques mètres de son entrée, un petit bonhomme, maigre et chétif, tenait en laisse un petit caniche aux poils roux, court[Lire la suite]
Je m’arrêterai désormais devant la tombe de Pierre Dumayet le sourire aux lèvres.

Je m’arrêterai désormais devant la tombe de Pierre Dumayet le sourire aux lèvres.

          Chaque année, un jour de la même semaine du même mois de novembre, je m’arrête quelques instants devant la tombe du cimetière de Bages où, selon la formule consa[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :