Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Christian Labit’

RCNM! Que signifie la réhabilitation – requalification – de Christian Labit ? | Contre-Regard.com

98740


Au mois d’août, les nouveaux actionnaires majoritaires du RCNM avaient Christian Labit dans leur ligne de mire. Cet homme de pleine nature et au caractère affirmé – il tire le canard et pêche le loup ! –, qui fut recruté par R. Elsom comme manager, faisait en effet depuis la chute de l’australien l’objet d’une impitoyable battue.

Chronique de Narbonne. RCNM: la conciliation financière Caussinus/Elsom ne suffira pas…

rcnm-identite-affiche


Dans ma petite ville, Narbonne, le RCNM tient une place très importante dans la “culture locale” et l’imaginaire de ses habitants. Moindre que dans le passé, certes, mais encore aujourd’hui bien réelle. Le temps est en effet fini où Narbonne n’était connue dans l’Hexagone, j’exagère à peine, que par les performances de son club de rugby et la notoriété de certains de ses grands joueurs internationaux: les Spanghero, Maso et Codorniou, notamment. Le passage au rugby professionnel a fini par briser les anciennes positions et hiérarchies rugbystiques, au profit d’ensembles urbains puissants, tant en forces économiques qu’en poids démographique. Surtout en Top 14! Et la gestion de ces équipes, même en Pro2, est donc passée d’un stade artisanal et “familial”, autour d’un “office notarial” avec l’appui de pouvoirs municipaux pourvoyeurs d’emplois et de subsides aux origines disons indéterminés, comme c’était le cas dans les “grandes années” sportives du RCNM, à un stade d’entreprise beaucoup plus évoluée.  Ce qui implique nécessairement une “gouvernance” plus distanciée qu’au temps où “tenir” le RCNM était un levier de première importance pour les pouvoirs  économiques et politiques locaux.

Chronique de la Région LRMP: Sur M6, “Béziers, une ville sous haute surveillance”…

m6


Sur M6, hier: “Béziers, une ville sous haute surveillance”. Il y a tout juste deux ans (mars 2014), Béziers devenait, avec l’élection de Robert Ménard à la tête de la mairie, grâce au soutien du Front National, la plus grande municipalité de France gérée par l’extrême droite. Depuis, Robert Ménard ne cesse d’alimenter, par ses provocations répétées, la polémique. Au point d’être devenu le maire le plus controversé de France. L’enquête rend bien (c’est beaucoup dire) compte des thèmes et des coups de force idéologiques clivants de l’ancien secrétaire général de “Reporters Sans Frontière”.