Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Cox’

Narbonne! Il y a toujours un peu de Cox et d’Espagne sur les nouvelles Barques !

cox

Les voilà enfin de retour sur les nouvelles Barques, Michèle et Jean Louis !  Ils officient à présent dans un kiosque flambant neuf aux lignes très design. Qu’elle est loin l’antique « baraque  » d’Augustine devant laquelle mon grand père Antonio me donnait rendez vous le dimanche matin. Le rituel était toujours le même . Après un rapide échange en espagnol, la maman de Michèle se détournait du « Portillo »  –  le surnom de mon grand père – et me tendait une énorme « saucisse » – l’ancêtre du churro : un gros beignet bien gras ! Beaucoup d’autres espagnols faisaient pareillement, tous ou presque venant du même village situé entre Orihuela et Murcia : Cox . Cox, le village d’Augustine et d’Antonio ! Tous deux et leur grande famille, comme beaucoup d’autres, habitaient aussi le vieux quartier de Bourg … C’est dire si ce kiosque représente encore aujourd’hui , pour des gens de ma génération  et de mon milieu d’origine,  plus que sa seule fonction disons alimentaire. Il cristallise toute une histoire, en effet. L’histoire de jeunes gens et de familles entières poussées par la misère ou la guerre qui s’installèrent ici pour y construire des maisons et tailler ce qu’aujourd’hui nous appelons nos vignes… pour y donner naissance et élever aussi des enfants qui n’ont rien oublié de ce passé . Ecrivant ces quelques lignes, me revient à l’esprit ce jour de 2007 où Carmelo, le maire de Cox, et Tayo, son adjoint, étaient venus, à ma demande, prendre un café « Chez Michèle » en compagnie de parents et d’amis .  Ce même jour où les musiciens de la « Armonica » de Cox nous ont régalé d’un «  concert » dans une salle des « Synodes » bondée . S’y massaient de nombreuses personnes qui m’ont connu enfant avec , dans leurs yeux , de brefs et nostalgiques éclats de lumière venus d’un temps qui n’existe plus . Il y avait là des Vicente, des Morales, des Rives, des Gambin, des Jimenez , des Belmonte , des Santacruz … Santacruz, comme Jean Louis, qui , avec sa femme Michèle, ne fait plus des « saucisses » à la mode d’autrefois, mais, comme cela se fait aujourd’hui, de vrais churros, fins et légers ; de ceux que l’on trempe dans un grand crème bien blanc, à la terrasse d’un café d’une « Plaza Mayor » , comme à Sanlucar, un matin de printemps, entouré de ses amis – n’est-ce pas Louis, n’est ce pas Jean Pierre ?… Les visiteurs de notre ville l’ignorent, sans doute aussi beaucoup de ceux qui y vivent, mais presque tous les patronymes hispaniques qui chantent ici viennent de  deux villages : Cox et  Fuente Alamo . Deux villages  voisins : ceux de mon grand père et de ma grand mère paternelle. De sorte que l’on peut dire sans exagération aucune qu’Il y a toujours encore un peu de Cox sur ces nouvelles Barques et « Chez Michèle » !  Un lieu de mémoire qui ne figure dans nul guide touristique ou municipal. Mais c’est le mien !…

Un troupeau de chèvre près de Madrid…

T287891A
Mardi soir au Théâtre, Vicente Pradal! Superbe spectacle. Voix, musique, poèmes… Un peu moins de deux heures prises à la vulgarité du temps présent. Celui qui ravit et béatise les bigots de l’actualité. Et la découverte de Miguel Hernàndez, natif de Orihuela, très belle petite cité de la province d‘Alicante, située à quelques kilomètres de Cox, le village de mon grand père. Voici ce qu’en disait Pablo Neruda, son ami:

Cox à Narbonne

 Cox
Trois jours d’Espagne à Narbonne. Comme promis, lors de mon séjour à Cox (province d’Alicante), Carmelo, son maire, et Tayo, son adjoint, sont venus à la rencontre des nombreux narbonnais d’origine espagnole venus de cette petite cité située entre Murcia et Alicante. Ils n’étaient pas seuls! Musiciens de la  » Armonica « , parents, et mon cousin Manuel Santo, les accompagnaient. Que d’émotions pendant cette fin de semaine. Surtout samedi après midi, pendant le concert, dans une salle des Synodes bondée où se massaient de nombreuses personnes qui m’ont connu enfant, leurs yeux brillants, exprimaient la joie de ces retrouvailles avec leur village, leur province.. Des Vicente, des Morales, des Rives, des Santacruz… Le début d’une relation promise à de nombreux développements, comme s’y sont engagés Michel Moynier, le maire de Narbonne, et Carmelo Fulleda, le maire de Cox. Michel Moynier qui m’avait donné « cartes blanches » pour ce faire, et qu’il convient de remercier ici. A cette heure, mes amis sont sur la route, et dans quelques minutes j’irai voir mon père. C’est son anniversaire aujourd’hui: 82 ans. Hier au soir, immobilisé sur son lit, il discutait en espagnol avec son cousin Manuel, 82 ans, comme lui aussi… Leur dernière rencontre sans doute… Étrange coïncidence… Ah! Manuel, sans le savoir, quel cadeau ! Buen viaje con todos… Gracias, Carmelo y Tayo.Y hasta pronto…

Articles récents

Œnotourisme, la course mondiale à l’innovation

Œnotourisme, la course mondiale à l’innovation

Coralie Haller, Université de Strasbourg Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original. Des vignobles vallonnés à perte de [Lire la suite]
Pourquoi  cet acharnement sur le "cadavre politique" encore chaud de François de Rugy ?…

Pourquoi cet acharnement sur le "cadavre politique" encore chaud de François de Rugy ?…

  Je fais pourtant l'effort intellectuel et moral pour contrarier ma répugnance naturelle pour ce genre de chasse à l'homme savamment orchestrée par Médiapart, mais les meutes soulevées à [Lire la suite]
Une soirée au Café de la Paix, à Gruissan…

Une soirée au Café de la Paix, à Gruissan…

        C’est un café à l'ancienne en plein coeur du village. Son intérieur est celui d’un bateau. Sobre. Comme ceux qui naviguent au loin. Sa terrasse, à angle droit, s’étend s[Lire la suite]
Des "corbeaux", des amis et des hommes !

Des "corbeaux", des amis et des hommes !

        Notes : 1) Affaire" de Rugy. Vérifié dans ma vie professionnelle : on n’a pas d’amis en politique. Conséquemment la sagesse commande de ne jamais inviter à d[Lire la suite]
Je ne mange jamais de homard, mais fume parfois un bon "puro" !

Je ne mange jamais de homard, mais fume parfois un bon "puro" !

            En attendant la nomination de monsieur Edwy Plenel à la tête du ministère de La Vertu Publique, il serait judicieux de ne plus en nommer d[Lire la suite]
Municipales2020 à Narbonne : Garbay Sainte Cluque : drôle de paire !

Municipales2020 à Narbonne : Garbay Sainte Cluque : drôle de paire !

      Je mettais mon dernier billet en ligne – hier soir très tard – que le service abonnement de l’Indépendant me signalait la parution de l’édition du lendemain avec cette  éni[Lire la suite]
  
2006-2016 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio