Articles marqués avec ‘Delga’

Carole Delga promeut, dans l’Aude, à Carcassonne, un Purple Campus (???)

           

Dans son édition du  12 janvier 202, L’Indépendant nous informe que Carole Delga, la présidente de la région Occitanie, « est venue prendre le pouls du centre de formation d’apprentis de Carcassonne, devenu avec celui de Narbonne, un « Purple Campus ». Purple Campus ?! Mais qu’est-ce donc que ce groupe nominal imprononçable en français par un Audois « moyen » – j’en suis ! – ; et encore moins en occitan, me disais-je.

Les Verts d’Occitanie en autonome pour le premier tour des élections régionales.

     

L’ancien candidat à la mairie de Toulouse Antoine Maurice a été désigné samedi par les militants d’Europe Ecologie-Les Verts face à Guillaume Cros. Il formera un binôme avec la candidate écologiste de Montpellier Jacqueline Markovic. Les deux candidats investis seront départagés par la direction nationale du parti en fonction de la parité à l’échelle nationale.

l’Occitanie, ces terres perdues du radical-socialisme !

 

   

En Occitanie, les résultats des élections européennes sont conformes à ceux constatés au plan national (Seuls les écarts entre les deux premiers, en pourcentage, plus élevés, diffèrent, pour les suivants, ils ne sont significatifs) Le RN arrive donc en tête, suivi de LREM et des Verts. Et, comme dans la France entière, les chiffres relevés traduisent un effondrement de LFI et des LR ; des chiffres qui confirment aussi la marginalisation du PS, très loin dans le tableau.

À Montpellier, Carole Delga taille son bois et Philippe Saurel pousse le sien !

   

Que cachent ces arbres tronçonnés  – pourtant classés au patrimoine – sur le site du lycée Joffre, qui valent à madame Delga, présidente de la Région, une belle volée de bois vert de la part de Philippe Saurel, le maire de Montpellier  et président de Montpellier Méditerranée Métropole ? Car jamais, à ma connaissance, un contentieux sylvicole ne fut ainsi traité à l’arrache par de grands élus régionaux.

Mais qui donc est responsable du « massacre de nos centres-villes » ?

Patrick Vignal, anciennement député Ps de l’Hérault et présentement toujours député, mais de La République en Marche (je ne connais rien de ses convictions doctrinales tout en lui reconnaissant néanmoins un grand sens politique – il fut en effet un des premiers macronistes affichés quand le Président de la République n’avait pas encore déclaré sa candidature à l’Élysée), clame dans tous les médias et le Midi Libre du jour en particulier « qu’il faut arrêter le massacre des centres-villes » ; que lesdits coeurs doivent être « labellisés Grande cause nationale » ; qu’il faut « faire revenir les gens » (dans les mêmes centres).

Articles récents