Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Régionales’

Chronique de Narbonne et de la Grande Région. Reynié renierai-il les Républicains, pour les régionales?

imgres

C’est ce vendredi que la tête de liste des Républicains aux élections régionales, Dominique Reynié, officialisera sa méthode de travail. Il aurait opté pour le principe de 13 référents, un par département, qui seraient chargés de coordonner les candidatures de ceux et celles qui voudraient figurer sur les listes. Et ça tangue! Sérieusement. Et pas seulement dans l’Hérault où sa méthode est vigoureusement contestée par le patron de l’instance départementale du parti. Dans le Gard, le sénateur-maire de Nîmes, Fournier, sur un autre registre le dit publiquement: Reynié n’est pas légitime pour conduire les Républicains. Après Grand, lui aussi sénateur, dans le département voisin, ça commence à faire beaucoup, et du lourd… Dans l’Aude, Py, le chef de file des Républicains, n’apprécie guère, lui non plus, que Reynié organise, le 13 de de mois, sauf clash d’ici là, un rassemblement des élus de droite et du centre à Narbonne … chez Didier Mouly, qui déjà se voit nommé par Reynié “référent départemental”  et tête de liste. Ce qui serait un comble, et provoquerait un véritable séisme dans les rangs des militants et électeurs de l’ex UMP; et ouvrirait un véritable boulevard pour le FN, voire une liste labellisée par Philippe Saurel, s’il décidait de concourir… Bref, c’est un peu la panique dans les rangs de la droite. Au point que certains évoquent déjà un retrait de Reynié. Ici, en Languedoc-Roussillon, la tension monte. Comme la température… En Midi-Pyrénées, pire, le vent d’autan forcit. Le temps est aux orages…

PS; Quelques heures après la mise en ligne de ce billet et l’article du Midi Libre auquel il est référencé, les réactions ne se sont pas faites attendre. Midi Libre en rend compte (ici) sous le titre “Clash interne au sein du camp Républicains”…

Chronique de Narbonne et d’ailleurs. Saurel en piste pour les régionales, contre le PS, mais avec qui?

images

Philippe Saurel le maire et président de la métropole de Montpellier :

“Si, pour construire l’édifice que je suis en train de bâtir, je suis contraint d’être candidat (aux régionales), j’entamerai des discussions avec de nombreux acteurs.” Et de lancer avec provocation : “Je n’ai pas l’intention de me prosterner pendant dix ans devant l’hôtel de région pour obtenir des subventions de 10 000 € !” Quant à conduire une liste soutenue par le PRG, l’édile n’y est pas insensible : “Nous en discuterons après les cantonales. Ceci étant, le PRG est un parti avec lequel j’ai de grandes affinités…” Mais, plus largement, sa liste serait plutôt “une sorte de gouvernement d’union nationale, très républicain, de centre gauche”.  Via Midi Libre!

Exactement ce que j’annonçais le 15 janvier 2015 dans ce billet: https://contre-regard.com/chronique-de-narbonne-et-dailleur…/, pour ce qui est des intentions, en tout cas,  explicites pour Saurel, et plutôt ambigües pour le patron de la Dépêche du Midi.

Cela dit, du côté PRG et Monsieur Baylet on attend, comme toutes les parties, les résultats des prochaines départementales; départementales pour lesquelles le PRG présente des candidatures communes avec le PS…

Articles récents