Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Vendée’

Deux députés veulent fiscaliser nos derniers espaces de liberté !

le-depute-catalan-jacques-cresta-veut-taxer-les-transactions_471755_516x343

Une députée de la Vendée, Sylviane Bulteau, rejointe par son collègue  Jacques Cresta, tous deux socialistes, ont interpellé le ministre des finances, au sujet des annonces immobilières des sites de PAP et du Bon Coin, estimant que cela faisait de la concurrence déloyale aux agences immobilières et représentait  un sérieux manque à gagner pour l’État. Ils proposent donc, c’est un quasi réflexe culturel chez eux,  de taxer les transactions de particulier à particulier, ou tout simplement les annonces. La députée, Sylviane Bulteau, auteure de cette lumineuse idée, a fait un rapide calcul  : 6.000 euros de commission moyenne sur une transaction, c’est 1.200 euros de TVA en moins pour les caisses de l’État et 312 millions de taxes qui échapperaient ainsi aux griffes du fisc ! Autant dire qu’il faudrait appliquer à chaque transaction de particulier une taxe de 1.200 euros ! Le gouvernement, qui cherche à redonner du pouvoir d’achat aux français et déréglemente un certain nombre de professions qui jouissent d’un monopole, voire d’une rente, n’a pas encore réagi à  cet excès de zèle fiscal motivé sans doute aussi par des intérêts corporatistes puissants et organisés  dans leurs circonscriptions respectives … On espère qu’il ne les entendra pas! Reste quand même qu’il convient de s’inquiéter de ces initiatives de députés se présentant comme des éclaireurs du parti de la liberté et qui bataillent âprement afin de la corseter et la fiscaliser… Qu’ils aillent donc jusqu’au bout de leur absurde raisonnement et qu’ils appliquent leur idée à tous ces produits et services qui permettent d’éviter une dépense marchande: co-voiturage, bricolage du dimanche, jardins coopératifs, dîners entre amis, baignades en rivière et mers, vols à l’étalage, etc… Ridicule! Nombreux sont les français qui se demandent – à tort! – à quoi servent nos députés. Pour nos deux tontons flingueurs à ça . C’est à dire à rien!  Mais on rit…