Taubira, les juges et les avocats : le divorce sans consentement mutuel !

Unknown-2.jpeg

 

 

 

Un rapport commandé par Madame Taubira sur le « juge du XXIe siècle », piloté par Pierre Delmas-Goyon, conseiller à la Cour de la cassation, préconise de « transférer au greffier juridictionnel le divorce par consentement mutuel…». Et comme il va de soi dans notre République apaisée, juges et avocats montent en rangs serrés au front pour y  faire barrage, sans discussion . Avec toujours les mêmes armes : «   des sous et des postes ! » Certains parmi les plus  « éclairés » voyant dans cette proposition un coup de pioche supplémentaire, après l’ ébranlement causé par le «  mariage pour tous », procédant «  d’une volonté affirmée de détruire les bases de notre société… ». Et dans Madame Taubira  le verbe et les bras d’un esprit satanique. Si je ne goûte guère son style emphatique et le pathos de sa langue, sans parler de sa politique pénale, force est de reconnaître que, dans cette affaire, la réforme  proposée est tout simplement de bon sens. Mais, comme d’habitude, hélas ! la bêtise rentière de nos professions juridiques ( les affaires familiales représentent 80 % de l’activité des tribunaux. ) fait la courte échelle au crétinisme nostalgique des fans d’une société disparue . Ça promet !

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (2)

  • Avatar

    Daniel Feixes

    |

    Michel, à première vue, les procédures de divorce oar consentelent mutuel semblent pouvoir se passer du Juge aux Affaires Familiales.  Ceoendant, c’est toujoirs dans le détail que se cache
    le démon. De nombreuses procédures simplifiées au départ se sont complexifiées par la suite en raison de partages de biens, de garde d’enfants, de compensations financières etc… Et consentement
    mutuel ne veut pas toujours dire honnêteté partagée. .. Il me semble donc que le regard juridiquement plus compétent du lagistrat par rapport à celui du greffier est toujours préférable.

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Oui, mais le rapport en question ne fait pas l’impasse sur cette complexité et rappelle que le greffier , qui déjà possède de solides compétences juridiques , avec des compléments de formation
    justement, pourrait assumer cette fonction de contrôle et d’arbitrage. Ce qui semble parfaitement fondé … Tu ne m’enleveras pas de l’esprit Daniel que dans cette affaire encore, on se heurte à
    des blocages d’un autre âge… Bien à toi !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

  • Les Halles de Narbonne : « Plus beau marché de France ! »
                Je.6.2022 Les Halles sont à Narbonne ce que l’andouille est à Vire et la bêtise à Cambrai : sa carte d’identité hexagonale. Et l’été, nous […]
    Aucun commentaire
  • Parfois un cyprès pousse en toi…
      Me.29.6.2022   9h30, devant la petite porte de l’ancienne entrée du cimetière de l’Ouest, cet admirable cyprès qui toujours plus haut par delà tout oubli s’élance et s’étire jusqu’au […]
    Aucun commentaire
  • Un dimanche pas comme les autres…
    Di.26.6.2022 Quand je suis entré dans sa chambre, je l’ai trouvée assise sur son fauteuil lisant un de ces ouvrages à la reliure cartonnée d’une collection destinée aux enfants : « Le petit lion […]
    3 commentaires
  • Les Français au divan !…
          Ve.24.6.2022 Dans mon département, l’Aude, ses habitants se sont réveillés un lundi matin avec trois députés RN. Et depuis, comme partout ailleurs dans ce pays, sonne un même […]
    2 commentaires
  • Le jour du solstice d’été fut sans lumière…
        Entre le grau des Ayguades et la plage des Chalets, la mer grondait, l’air était poisseux et les nuages bas, noirs, bouchaient l’horizon et couvraient la Clape. Tout était gris. L’écume […]
    2 commentaires
%d blogueurs aiment cette page :