Contre-Regards

par Michel SANTO

Un dimanche aux halles de Narbonne.

    NARBONNE :MARCHE DES HALLES  
Tous les dimanches matin, je fais le tour des halles de Narbonne. A la même heure,ou presque. Un rituel qui m’amène d’abord en son coeur, là où je retrouvais mon grand père et ses amis espagnols, pour filer ensuite, plein sud-ouest, vers les étals de poissons que je laisse habituellement assez vite pour finir par me retrouver, un peu plus tard, dans la direction opposée,devant la masse compacte des buveurs d’apéritifs collés aux deux bars-restaurants qui se trouvent , par hasard (!) , idéalement placés face au tripier. Dimanche dernier, je n’étais pas le seul à tenter de m’accorder au rythmne de cette communauté si peu anonyme. Jacques Bascou, le député sortant, s’y essayait aussi et c’est devant le marchand de fruits et légumes que nous nous nous sommes croisés. Son esprit était-il encore dans les deux pleines pages du jour des deux journaux locaux qui rapportaient sa déclaration de candidature au fauteuil de maire? Etait-il accablé par le prix exhorbitant du kilo de pommes? M’en voulait-il de quelques médisantes, mais jamais méchantes, chroniques le concernant ? Toujours est-il que, malgré mon insistance, ni mon regard ni ma main ne parvinrent jamais à croiser ceux de cet homme, au demeurant fort respectable. Bon! Serait ce le signal que le débat démocratique opposant Moynier-Bascou est à présent ouvert et qu’il ne saurait souffrir de quelques manifestations publiques de sympathie ou de respect? Il est vrai que mon coeur penche du côté de Moynier, mais ma vie intellectuelle et morale est ailleurs, bon Dieu! Voilà pourquoi je n’irai jamais au delà d’une certaine forme ” d’engagement  “, qui suppose, quoiqu’on en dise, l’acceptation d’un minimun ” d’abêtissement ” militant. Ce dimanche soir où j’écris ces lignes, je me suis régalé d’une bonne soupe de potiron… Douce et moelleuse à souhait…

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : Et de huit… Au fou !

Narbonne ! Municipales2020 : Et de huit… Au fou !

      Et de huit ! Qui ? Un nommé Perello ! Son programme : « le plus plus gros » de tous les temps. Avec, en tête de gondole, une faculté de médecine ; la création de 10 000[Lire la suite]
"Je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes…"

"Je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes…"

      En 1840, dans « De la Démocratie en Amérique », Alexis de Tocqueville décrit le « despotisme nouveau » qui gangrène, à ses yeux, la démocratie naissante. Nos penseurs qui se p[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : "Narbonne, Impulsion Citoyenne" veut faire la nique au réel…

Narbonne ! Municipales2020 : "Narbonne, Impulsion Citoyenne" veut faire la nique au réel…

    Et de sept ! Avec la liste Narbonne, Impulsion Citoyenne (N.I.C), qui tente d’occuper le créneau de la gauche de la gauche ; et faire la nique à N.E.C : Narbonne En Commun (PC,PS…) con[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 :  Ça suffit, vraiment ça suffit !

Narbonne ! Municipales2020 : Ça suffit, vraiment ça suffit !

Ça suffit, vraiment ça suffit ! J’entends, sortant de la bouche de prétendants au trône municipal que  Narbonne serait « en faillite », « en ruine » ou « en train de mourir ». Et pourquoi pas men[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : La liste sans surprises de Didier Mouly…

Narbonne ! Municipales2020 : La liste sans surprises de Didier Mouly…

Nouveau Narbonne      C’est en fin d’après midi que Didier Mouly va présenter la liste des candidats qu’il va conduire en mars prochain pour tenter de conserver son mandat de maire. [Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : le député Perea sort du bois et tire à la "sulfateuse"…

Narbonne ! Municipales2020 : le député Perea sort du bois et tire à la "sulfateuse"…

      le 13 janvier, je titrais un de mes billets : « Narbonne ! Municipales2020 : morne campagne… ». J’avais le sentiment en effet qu’y flottait un air d’aimable c[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio