Contre-Regards

par Michel SANTO

Une découverte “antique” majeure jouxtant le Musée Régional de la Narbonne Antique…

     

Narbonne n’échappe pas à sa réputation. Un coup de pelle mécanique sur tout ou partie de son territoire et son passé romain est mis au jour. Le plus extra-ordinaire est le lieu (et l’importance) de cette récente découverte : un terrain mitoyen à l’emprise du MuRena, le musée régional de la Narbonne antique. Plus de 100 tombes romaines gisaient en effet sous des mètres cubes de terres réservées au futur quartier des Berges de la Robine. Les fouilles à venir devraient donc prendre de l’ampleur, ce que la société Alenis (aménageur de cette ZAC) devrait bientôt confirmer. Mais reste la question : que faire après ? Réenterrer, si je puis dire, ce “matériel antique” ou valoriser ce site en le transformant en un “parcours thématique et pédagogique” dans le prolongement et sous la responsabilité du MuRena ? Une dernière option qui n’est pas sans conséquences financières, notamment ; et un contexte et un débat qui n’est pas sans me rappeler celui, vif, qui avait opposé alors, jusqu’au sein du conseil municipal de Narbonne, les partisans de l’enfouissement du tronçon de la Voie Domitienne découvert à l’occasion de travaux engagés place de l’hôtel de ville, à ceux qui voulaient le conserver à l’air libre et le mettre en valeur. Tranché en faveur des seconds, l’histoire a démontré depuis tous les bénéfices touristiques tirés de cette prise de décision. Il est des “coups de pelle”, parfois, miraculeux… Celui  donné récemment sur les “Berges de la Robine” présente-t-il le même caractère ; offrira-t-il ou pas l’ensemble patrimonial romain de grande importance qui manque au MuReNa ? En attendant le résultat de fouilles plus approfondies, le débat mérite tout de même d’être lancé…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    André DELPOUX

    |

    Le MuRéNa étant géré par la Région, cela m’étonnerait qu’elle accepte de mettre en valeur ce site de fouilles. Je fais partie du site du Clos de la Lombarde et nous nous “battons” pour que la région reconnaisse notre site afin que celui-ci fasse partie du circuit antique romain (Horéum, anphoralis,…) alors que la moitié de ce qu’il y aura dans ce musée viendra du Clos.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

    Avant-hier, en début de soirée, place de l’Hôtel de Ville,  sous un ciel bas, nuageux et sombre qu’agitait un vent du Nord agressif et frisquet, une foule cosmopolite et vac[Lire la suite]
Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :