Contre-Regards

par Michel SANTO

Une taxe sur les émissions de balivernes!

Afficher l'image en taille réelleCe matin, le cerveau encore endormi, je tombe sur ce « billet » de Bruno Frappat (un maître en écriture…). Le voici in extenso. Pour vous inviter à le lire, dans son blog, tous les jours ou presque…

« Les changements climatiques ne font plus de doute aux yeux de grand monde. L’idée de la taxe carbone, destinée à décourager, si peu que ce soit, chacun de nous de participer massivement (par tonnes entières…) au gâchis de notre planète unique, suscite un tollé qui dépasse les clivages habituels droite-gauche. Tout peut s’écrouler autour de nous, le ciel peut menacer de nous tomber (littéralement) sur la tête, il y a au moins deux choses qui ne changent pas, en France du moins, c’est d’inventer une taxe pour tenter de régler un problème et, symétriquement, c’est la protestation que tout projet de ce type provoque. De ce point de vue ce que l’on appelait jadis le « poujadisme » n’a pas pris une ride. A gauche, à droite, c’est à qui prendra le plus nos concitoyens dans le sens de leurs sempiternelles ronchonneries et de leurs protestataires habitudes. Sur ce terrain, la concurrence est rude. Et si l’on essayait de taxer les réflexes? Au poids d’émission de lieux communs, de balivernes et d’égoïsme sacré il y aurait de l’argent à récupérer. »

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

        Si j'en crois Montaigne, chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition. Ainsi la rédaction de ce billet me ferait connaître les mêmes angoisses q[Lire la suite]
Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

      En pleine semaine d'un mois d'août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de ce[Lire la suite]
Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

                Quand, en ce mois d'août caniculaire, j’ouvre Facebook, notamment, j’ai l’impression que tout tourne autour de la figure d[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :