Contre-Regards

par Michel SANTO

Une taxe sur les émissions de balivernes!

Afficher l'image en taille réelleCe matin, le cerveau encore endormi, je tombe sur ce « billet » de Bruno Frappat (un maître en écriture…). Le voici in extenso. Pour vous inviter à le lire, dans son blog, tous les jours ou presque…

« Les changements climatiques ne font plus de doute aux yeux de grand monde. L’idée de la taxe carbone, destinée à décourager, si peu que ce soit, chacun de nous de participer massivement (par tonnes entières…) au gâchis de notre planète unique, suscite un tollé qui dépasse les clivages habituels droite-gauche. Tout peut s’écrouler autour de nous, le ciel peut menacer de nous tomber (littéralement) sur la tête, il y a au moins deux choses qui ne changent pas, en France du moins, c’est d’inventer une taxe pour tenter de régler un problème et, symétriquement, c’est la protestation que tout projet de ce type provoque. De ce point de vue ce que l’on appelait jadis le “poujadisme” n’a pas pris une ride. A gauche, à droite, c’est à qui prendra le plus nos concitoyens dans le sens de leurs sempiternelles ronchonneries et de leurs protestataires habitudes. Sur ce terrain, la concurrence est rude. Et si l’on essayait de taxer les réflexes? Au poids d’émission de lieux communs, de balivernes et d’égoïsme sacré il y aurait de l’argent à récupérer. »

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio