Contre-Regards

par Michel SANTO

Valls , à Rome , affiche sa conception de la laïcité et trace sa route vers l’Elysée …

« Face aux religions, Manuel Valls n’est ni François Hollande ni Nicolas Sarkozy. Il n’a, vis-à-vis des questions religieuses, ni l’indifférence de l’actuel président de la République, ni la bienveillance de son prédécesseur.

Mais en représentant la France à la canonisation de Jean-Paul II et de Jean XXIII, le premier ministre fait plus que remplir une obligation protocolaire. Au titre de sa réflexion personnelle, il a toujours considéré que « la laïcité n’est pas le refus du sacré et des religions, mais l’acceptation de croire et de ne pas croire ». Au titre des considérations politiques, il affiche un impératif d’«apaisement» qu’il a énoncé sur les questions de société dans son discours de politique générale » … Ainsi commence l’édito de Guillaume Tabart dans le Figaro – la suite dans le fichier joint ! 

Ce faisant, Manuel Valls fait un pas de plus dans sa construction politique de futur présidentiable. Il faut être aveugle pour ne pas se rendre compte à quel point cette posture prend à rebrousse poil idéologique tout un courant profond du PS pour qui la laïcité  ne se résume pas aux lois et décrets qui l’organisent. Ses adeptes tiennent , pour l’essentiel , l’appareil du parti et en représentent l’aile la plus militante. Et il suffit de fréquenter les réseaux sociaux pour mesurer à quel point Valls a touché là le cœur de cible de la gauche du PS . Une gauche pour qui , l’horizon du socialisme s’étant perdu dans les sables de l’histoire, faisait du laïcisme son eldorado social et politique. Après le tournant social libéral au plan économique , que reste-t-il donc qui , tant du point doctrinal et idéologique , caractériserait de socialiste le parti de la rue de Solférino ? Le mariage pour tous ? Même pas … Je fais donc l’hypothèse que Manuel Valls poursuit , avec des moyens autrement plus puissants que ceux dont il dispose dans l’appareil du parti , où ses positions sont minoritaires , son œuvre de rénovation  politique. On se souvient peut être qu’il défendait , il n’y a pas si longtemps encore, l’idée qu’il fallait que son parti changeât de nom … Sans cette profonde mutation, Manuel Valls sait en effet qu’il ne pourra jamais gagner le statut de présidentiable lors de primaires organisées par un PS en l’état . Pour des raisons de fond et pour celles qui tiennent à son avenir politique, je fais le pari qu’il ne lâchera rien qui viendrait perturber cette trajectoire. Dans l’état actuel des rapports de forces entre l’exécutif et la majorité parlementaire , qui peut s’y opposer ? Personne ! 

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Trois titres, trois représentations du monde…

Trois titres, trois représentations du monde…

Ce quotidien est le plus lu dans les Départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Trois éditions les couvrent : Carcassonne, Narbonne et Perpignan. Trois éditions et trois pages de "Une" : t[Lire la suite]
No thumbnail available

Deux heures loin du bruit et du désordre "mondain"…

Hier matin, longue marche de la passerelle entre Deux Villes jusqu’à l’écluse de Raonel. Deux heures d’efforts physiques et de quiétude morale. Ou plutôt de distance intellectuelle avec le bru[Lire la suite]
Salauds de riches, va !

Salauds de riches, va !

Notre-Dame de Paris. Et puis Zut, zut ! Encore plus salauds que je l'imaginais ces riches. Ils continuent leur mercantile et immorale pub en renonçant, après leurs dons, à leurs déductions fiscale[Lire la suite]
La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

Didier Mouly « la trouve saumâtre », cette avarie financière dans le projet d’aménagement du Grand Castelou : un site remarquable situé  dans un espace protégé en bordure du canal de[Lire la suite]
Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Tant de choses paraissaient dérisoires devant le spectacle effrayant de Notre Dame de Paris en feu, hier soir, jusqu'à tard dans la nuit ; une nuit sans fin de noires pensées et de gorges nouées. [Lire la suite]
À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

le 4 avril, l’hebdomadaire L’Obs publiait une tribune signée par Mame-Fatou Niang et Julien Suaudeau, intitulée « Banalisation du racisme à l’Assemblée nationale : ouvrons les yeux ». L’objet de l[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :