Contre-Regards

par Michel SANTO

Valls , à Rome , affiche sa conception de la laïcité et trace sa route vers l’Elysée …

“Face aux religions, Manuel Valls n’est ni François Hollande ni Nicolas Sarkozy. Il n’a, vis-à-vis des questions religieuses, ni l’indifférence de l’actuel président de la République, ni la bienveillance de son prédécesseur.

Mais en représentant la France à la canonisation de Jean-Paul II et de Jean XXIII, le premier ministre fait plus que remplir une obligation protocolaire. Au titre de sa réflexion personnelle, il a toujours considéré que « la laïcité n’est pas le refus du sacré et des religions, mais l’acceptation de croire et de ne pas croire ». Au titre des considérations politiques, il affiche un impératif d’«apaisement» qu’il a énoncé sur les questions de société dans son discours de politique générale” … Ainsi commence l’édito de Guillaume Tabart dans le Figaro – la suite dans le fichier joint ! 

Ce faisant, Manuel Valls fait un pas de plus dans sa construction politique de futur présidentiable. Il faut être aveugle pour ne pas se rendre compte à quel point cette posture prend à rebrousse poil idéologique tout un courant profond du PS pour qui la laïcité  ne se résume pas aux lois et décrets qui l’organisent. Ses adeptes tiennent , pour l’essentiel , l’appareil du parti et en représentent l’aile la plus militante. Et il suffit de fréquenter les réseaux sociaux pour mesurer à quel point Valls a touché là le cœur de cible de la gauche du PS . Une gauche pour qui , l’horizon du socialisme s’étant perdu dans les sables de l’histoire, faisait du laïcisme son eldorado social et politique. Après le tournant social libéral au plan économique , que reste-t-il donc qui , tant du point doctrinal et idéologique , caractériserait de socialiste le parti de la rue de Solférino ? Le mariage pour tous ? Même pas … Je fais donc l’hypothèse que Manuel Valls poursuit , avec des moyens autrement plus puissants que ceux dont il dispose dans l’appareil du parti , où ses positions sont minoritaires , son œuvre de rénovation  politique. On se souvient peut être qu’il défendait , il n’y a pas si longtemps encore, l’idée qu’il fallait que son parti changeât de nom … Sans cette profonde mutation, Manuel Valls sait en effet qu’il ne pourra jamais gagner le statut de présidentiable lors de primaires organisées par un PS en l’état . Pour des raisons de fond et pour celles qui tiennent à son avenir politique, je fais le pari qu’il ne lâchera rien qui viendrait perturber cette trajectoire. Dans l’état actuel des rapports de forces entre l’exécutif et la majorité parlementaire , qui peut s’y opposer ? Personne ! 

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : Samedi, rue Droite,  je me trouvais face au collectif Narbonne XXI…

Narbonne ! Municipales2020 : Samedi, rue Droite, je me trouvais face au collectif Narbonne XXI…

      C’était Samedi. Après une petite station devant l’admirable vitrine de Brice Sarda, je reprenais ma «course» quotidienne et remontais vivement vers la place du Forum. U[Lire la suite]
Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio