Contre-Regards

par Michel SANTO

Valls , à Rome , affiche sa conception de la laïcité et trace sa route vers l’Elysée …

« Face aux religions, Manuel Valls n’est ni François Hollande ni Nicolas Sarkozy. Il n’a, vis-à-vis des questions religieuses, ni l’indifférence de l’actuel président de la République, ni la bienveillance de son prédécesseur.

Mais en représentant la France à la canonisation de Jean-Paul II et de Jean XXIII, le premier ministre fait plus que remplir une obligation protocolaire. Au titre de sa réflexion personnelle, il a toujours considéré que « la laïcité n’est pas le refus du sacré et des religions, mais l’acceptation de croire et de ne pas croire ». Au titre des considérations politiques, il affiche un impératif d’«apaisement» qu’il a énoncé sur les questions de société dans son discours de politique générale » … Ainsi commence l’édito de Guillaume Tabart dans le Figaro – la suite dans le fichier joint ! 

Valls ringardise la classe politique !

Valls ringardise la classe politique !

« En expert des équilibres politiques à gauche et, plus encore, de ceux qui prévalent à l’intérieur du Parti socialiste, François Hollande avait sans doute prévu que sa majorité tanguerait. Que les Verts verraient rouge. Que des députés d’Aubry et d’ailleurs menaceraient, sans cependant risquer leur siège, en contraignant le chef de l’Etat à dissoudre l’Assemblée nationale. Bref, beaucoup d’agitation pour pas grand chose, devait-il se dire. La suite dans le lien ci dessous… »

atlantico_-_en_nommant_valls_a_matignon_hollande_a_donne_un_coup_de_vieux_a_la_classe_politique_francaise…_lui_compris__-_2014-04-24.pdf

Valls attaqué sur sa droite et sa gauche est sur la bonne ligne …

Disons les choses clairement . Valls n'a rien inventé en trois jours. Son plan d'économies est l'œuvre des équipes de son prédécesseur ; un plan dans la droite , dans tous les sens du terme, ligne présidentielle . Mais la différence , essentielle, est dans sa présentation : nette, énergique … Sans le pathos habituel de ceux qui, à gauche, pensent, votent ou décident avec des concepts et une vision de la société qui datent de près d'un siècle . Quant à la droite , qui n'a jamais osé présenter un tel train d'économies , elle devrait se réjouir que ses principes économiques et budgétaires soient au pouvoir, plutôt que de le critiquer , sans retenue aucune . Je comprends bien l'artificialité de postures politiciennes consubstantielles au combat idéologique et à la conquête du pouvoir – ou à sa conservation – , mais l'excès en la matière , au motif bien réel de l'absence de réformes de structure, est tout aussi condamnable que le refus d'en admettre à gauche l'impérieuse necessité . Valls fait ce que le rapport des forces au sein de sa majorité lui permet de faire, et encore ! Qui peut aujourd'hui, sauf à dissoudre l'Assemblée et installer la droite au pouvoir, faire mieux dans l'intérêt général ? Personne ! Et qui ne voit dans l'opposition qu'elle aurait intérêt, demain amenée aux affaires , a légitimer son programme en reprenant aujourd'hui les arguments et la plus grande part des propositions de la gauche … Avec la franchise de l'actuel chef du gouvernement !

Valls place les collectivités sous contrôle financier …

Valls place les collectivités sous contrôle financier ...

Voilà une annonce, faite aujourd'hui, de l'Elysée ( !!! ) , de Manuel Valls qui va faire bondir sa majorité et les élus des collectivités . Des mesures à minima et nécessaires pourtant … qui devraient induire 11 milliards d’euros d’économies …

Le détail :

1 ) Le projet de loi clarifiant l’organisation territoriale de la République supprimera la clause de compétence générale des départements et des régions.

C’est unemanière de rationaliser les dépenses et de clarifier le rôle de chacun.Par exemple, confier aux Conseils Régionaux toutes les compétences de développement économique (dont certaines étaient exercées par les départements) permettra près de 500 millions d'euros d'économies (source : le rapport Queyranne,Demaël et Jurgensen de 2013). Cela permettra également aux entrepreneurs et bénéficiaires de ces aides une simplification de leurs démarches.

2) La Dotation Globale de Fonctionnement sera reformée dans le projet de loi de finances (PLF 2015), pour encourager les comportements vertueux et renforcer les mécanismes de solidarité financière entre collectivités riches et défavorisées.

3) Dans une logique de simplification, le Conseil National d’Evaluation des Normes, mis en place avant l’été, donnera plus de place aux élus dans la diminution des normes, anciennes et nouvelles.

Rappel : Les dépenses locales ont augmenté sensiblement depuis plus de vingt ans. Leur poids dans la richesse nationale est passé de 8% du PIB en 1980 à 11% en 2005. Entre 2010 et 2012, les dépenses des administrations publiques locales (collectivités, groupements decollectivités) ont progressé de 12 milliards d’euros. La baisse de 11 Md€ de leurs ressources entre 2015 et 2017 devrait permettre de contenir la progression de leurs dépenses au rythme de l’inflation.

Valls garde Hollande à l’Elysée !

Valls garde Hollande à l'Elysée !

Manuel Valls a fait hier un discours " présidentiel " à l'Assemblée. Celui qu'un Hollande aurait du prononcer et qu'il ne pourra jamais plus présenter aux français . Un discours- programme présidentiel en trois temps qui "pétrifie" Hollande , s'il le fallait, à l'Elysée .

Et si certains doutaient des talents de communicant de Valls, les voilà rassurer, si je puis dire !.. Allons vite à l'essentiel sur le seul plan politique, et complétons cette première remarque. Ce n'est plus un tournant social démocrate, mais une orientation clairement social libérale qui est affichée – le perdant des primaires du PS vient de gagner le second tour du quinquennat ! Mélenchon et la gauche de la gauche sont désormais dans l'opposition et Duflot et les Verts vont tenter de capter son électorat. La gauche du PS ne peut pas se permettre une dissolution et avalera une fois de plus son chapeau – une vraie collection depuis deux ans . Désir, viré du PS et recasé au Gouvernement – Cambadélis prend sa place …

La bataille du leadeschip, et celle des présidentielles de 2017, entre Hollande et Valls est bel et bien ouverte. Coincé sur sa gauche, pas d'ouverture à droite, l'attelage ne peut foncer qu'au centre droit. Et logiquement l'ancien ministre de Sarkozy : Jean Pierre Jouyet , est nommé secrétaire général de l'Elysée . Ironie de l'histoire, les "manettes " de l'Etat sont tenues par deux hommes politiques de gauche sarkocompatibles ! Ce matin, et dans les jours qui viennent, quand viendra le temps de la réflexion au PS et chez ses militants, la révision de la " boîte " à idées risque d'être compliquée et … très douloureuse … Aux européennes qui viennent, le PS sera-t-il au dessus des 10% ? Tout juste !

Articles récents

Ce matin là, dans le cadre de ma fenêtre, très haut dans un ciel couleur d’acier…

Ce matin là, dans le cadre de ma fenêtre, très haut dans un ciel couleur d’acier…

      Ce matin là, dans le cadre de ma fenêtre, très haut dans un ciel couleur d’acier, des martinets  signaient de noires arabesques. Plus bas, des hirondelles virevoltaient j[Lire la suite]
Mais qui parle enfin d'Europe !

Mais qui parle enfin d'Europe !

      Finalement l'Europe n'est pas le sujet de cette campagne électorale. Partis et Médias rejouent vainement la présidentielle. Et la seule question posée est qui de Macron ou [Lire la suite]
Grand Narbonne : Des élus et des poules…

Grand Narbonne : Des élus et des poules…

Aux aurores, fou rire, en apprenant que le Grand Narbonne, devenu « territoire d’industrie », alors qu’il n’en possède pas, se lançait dans une opération pilote : "adoptez deux poules et réduisez vos[Lire la suite]
Quelle aubaine pour le Grand Narbonne ! Vraiment ? Non !

Quelle aubaine pour le Grand Narbonne ! Vraiment ? Non !

          Quel titre, et quelle aubaine pour le Grand Narbonne ! 100 millions d'euros pour dynamiser son territoire et ses industries. Vraiment ? Non, évidemm[Lire la suite]
Sans titre : des notes venues en vrac… Quoique !

Sans titre : des notes venues en vrac… Quoique !

    Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux militaires tués au Burkina Faso ont eu droit à un hommage national aux Invalides ce mardi 14 mai à 11 heures. Ils ont égalemen[Lire la suite]
On n'a jamais le dernier mot avec une page …

On n'a jamais le dernier mot avec une page …

  Passer une heure à écrire un billet. Le relire, corriger les fautes d’orthographe et d’accord ; chasser les clichés… Le publier. Puis sortir ; marcher à l’estime, sans plan ! En route, bru[Lire la suite]