Contre-Regards

par Michel SANTO

Charlie! La voix de la France?

drapeaufrkoz

D’abord, disons que j’ai participé au rassemblement républicain du 11 janvier, et que j’y étais sans brandir une petite affichette, « Je suis Charlie » ou « Charlie ». Disons encore, que je ne cessais d’expliquer autour de moi, à des jeunes, et moins jeunes, voisins, ce qu’avaient de réducteur ces slogans et ce qu’en faisaient les « médias » : de l’auto-promotion! ; que j’étais aussi « flic », « juif » et « musulman », parce que eux aussi victimes des mêmes terroristes islamistes. Bref! que j’étais un citoyen  français touché au plus profond de ses convictions philosophiques et politiques, et qu’un crayon planté dans des cheveux faisait une belle image, mais que cette image n’était pas celle de la France rassemblée dans toutes les places et les rues de ses villes et villages. Ou du moins qu’elle ne pouvait ni ne devait exprimer les raisons profondes de cet élan national, historique, en effet. Si je reviens sur cet acte terroriste et les manifestations qui ont suivi , c’est que je vois bien, hélas, que tout se passe dans certains milieux pour les circonscrire à la seule défense et promotion de « Charlie ». Le délire collectif qui a précipité des millions de Français dans les kiosques à journaux, à mes yeux, en fut l’expression la plus manifeste. Comme l’est, à présent, ce courant d’opinion qui voudrait faire  de « Charlie Hebdo » le journal quasi officiel de la liberté d’expression et des lois et décrets de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État. Alors même, et c’est son droit, qu’il incarne, on ne peut mieux, un athéisme  et un anticléricalisme militant plus proches du petit père Combes que de l’esprit de la « laïcité » à la française voulue par Aristide Briand… Alors, se pose la question suivante: croit-on, sérieusement, qu’à rester dans cette seule posture politique , on convaincra les musulmans français – et la planète entière – de se sentir « Charlie »? Le 11 janvier, ils y ont massivement répondu en restant chez eux, tout en pleurant, comme tous les Français, athées, agnostiques, juifs ou chrétiens, nos morts! Sans vouloir remettre en question le droit de quiconque à vouloir « blasphémer », faut-il le préciser !, je ne peux, cependant, je l’avoue, me départir de ce sentiment étrange de vivre un moment de notre vie politique où l’arrogance intellectuelle et morale de certains fait la courte échelle aux fanatiques politiques et religieux de tous poils…

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • POLO

    |

    Michel Santo, vous avez raison :
    Emotion, respect silencieux pour ces destins tragiques, ces familles déchirées ne doivent pas nous faire oublier l’athéisme et l’anticléricalisme très ancré depuis toujours de Charlie.
    Etre libre n’oblige pas à choisir le sacrilège automatique pour s’exprimer et souhaiter être respecté pour cela.

    Reply

  • michel

    |

    Michel , l’ arrogance, la vanité , le mensonge permanent sont les caractéristiques premières des gouvernements successifs sous Hollande . Il est vrai qu’ils avaient eu un professeur émérite avec Mitterrand .

    Reply

  • Thierry

    |

    Merci pour vos avis très intéressants. Je regrette de n’avoir pu vous rencontrer aux « universités nomades » mais cela m’aura permis de découvrir votre blog très régénérant.
    Laïc convaincu, il me semble pourtant qu’à l’heure du village mondial l’éthique des médias et de la liberté d’expression se doit d’être repensée. Le religieux (et la tradition) n’est pas de l’ordre de la raison. L’état accepte cela pour des actes aussi impliquant que la circoncision ou  » le foulard » gitan. Lorsqu’un organe de presse tiré a 8000 exemplaires peut avoir un écho mondial quasi instantané, la prudence des anglo-saxons dans le rapport à l’irrationnel me semble intelligente…

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Oui, en effet, trois coups de crayon, comme nous avons pu le constater récemment encore peuvent avoir de lourdes et meurtrières conséquences géopolitiques . Et placer des états ou l’islam est la religion dominante, confrontés eux aussi aux terroristes islamistes, dans une position difficile, alors même qu’ils sont objectivement nos « alliés ». Tout au moins dans ce combat!

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Trump ! "La bête immonde crache sa bave"

Trump ! "La bête immonde crache sa bave"

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :  "La bête immonde crache sa bave"     Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et caricatures de Denis [Lire la suite]
Trop de com, trop d'images altèrent le sens profond d'une politique, d'une action…

Trop de com, trop d'images altèrent le sens profond d'une politique, d'une action…

      Dans le cadre du quarantième anniversaire de la création de la « politique de la ville », l’État a décidé de mettre en valeur les porteurs de projets les[Lire la suite]
Le coup de Calmels-Juppé porté à Wauquiez, et ses conséquences…

Le coup de Calmels-Juppé porté à Wauquiez, et ses conséquences…

      L’éviction par Laurent Wauquiez de sa petite camarade Virginie Calmels, numéro 2 du parti Les Républicains, prive brutalement ce parti de son aile centriste et libé[Lire la suite]
Ce que nous dit de notre époque l'affiche "censurée" du cinquantenaire de Port Leucate…

Ce que nous dit de notre époque l'affiche "censurée" du cinquantenaire de Port Leucate…

Pour les débuts de Port-Leucate, Jacques Séguéla, qui commençait sa carrière dans la publicité, a conçu sa campagne de promotion imaginée en 1968 avec ce slogan : "Port-Leucate, le pays de la [Lire la suite]
De Narbo Martius : "Aquarius ! appel à la générosité Narbonnaise…"

De Narbo Martius : "Aquarius ! appel à la générosité Narbonnaise…"

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :   Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et caricatures de Denis sont disponibles en cliquant sur Denis Carri[Lire la suite]
La leçon du conseil départemental du Haut Rhin au 13 autres demandant un "revenu de base" !

La leçon du conseil départemental du Haut Rhin au 13 autres demandant un "revenu de base" !

Saisie par le conseil départemental du Haut-Rhin, la plus haute juridiction administrative française a considéré, vendredi 15 juin, que si le contrat conclu entre le département et le bénéficiaire d[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :