Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs. Rugby à XV et rugby à XIII, une histoire tourmentée…

imgres  

Ce matin, samedi 19 septembre, nous recevions, Jean Claude Julès et moi-même, sur Radio Grand Sud FM, dans le cadre de l’émission Radio Barques, Jean Fabre, un des trois co-présidents du F.C.L, le club de rugby à 13 de la ville de Lézignan. Un des 9 clubs de « l’élite nationale » au riche palmarès. Pendant l’entretien, à une des questions posées par Jean Claude Julès sur les raisons de l’interdiction de la pratique de ce sport par le gouvernement de Philippe Pétain, le 19 décembre 1941, sollicité par Jean Fabre lui-même, qui n’avait pas la réponse, je n’ai  pu, faute de temps, développer ma rapide remarque sur le procès en anglophilie fait à l’époque à ce sport et à ses dirigeants. Pour ceux que la question intéresse, je recommande donc la lecture d’un très court article, richement illustré, de Frank Perrin, un mordu de ballon ovale et en particulier de rugby à XIII, publié par Jean-Yves Viollier dans son blog (1). On y apprendra aussi, le rôle décisif joué par Jean Bourel dans le redémarrage de ce sport après guerre, grand mécène audois qui fit de Quillan Espéraza XV un champion de France en 1929, et son beau-père, très grand chapelier de l’Aude également, Jean Peille.

Liens: 1/ Quand Pétain cajolait le XV et écartait le XIII 2/La modernité sportive assassinée par décret la mort du Rugby à XIII en 1941.

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Luchini portraitise Macron !

Luchini portraitise Macron !

    Chaque fin de semaine, je passe en revue les blogs de mes "amis" – rares !  Chacun dans sa "spécialité" m'offre , sans le savoir, de quoi satisfaire ma curiosité intellectuel[Lire la suite]
Les élections législatives ! Un enjeu financier (aussi) lourd de conséquences pour les partis…

Les élections législatives ! Un enjeu financier (aussi) lourd de conséquences pour les partis…

En France, l'argent et la politique ne font pas bon ménage. Et pourtant les élections législatives (et sénatoriales), ou plutôt ses résultats, constituent la principale source du financement pub[Lire la suite]
2eme circo de l'Aude, Marie-Hélène Fabre, candidate du Parti Socialiste, soumise à la question !

2eme circo de l'Aude, Marie-Hélène Fabre, candidate du Parti Socialiste, soumise à la question !

    J'ai adressé un petit (et léger) questionnaire – dans le style du questionnaire de Proust ! – aux candidats à l'élection législative des 11 et 18 juin sur la deuxième circons[Lire la suite]