Contre-Regards

par Michel SANTO

Le terrorisme sera vaincu le jour où l’islamisme qui suggère et justifie le crime n’aura plus droit de cité…

Cesures

Sun Tzu: l’art de la guerre


« L’homme occidental », et le français plus particulièrement, considère qu’il faut chercher à tout prix une explication rationnelle à toute déviance sociale ou morale, individuelle ou collective. De la plus bénigne à la plus mortifère, du vol à l’étalage à l’attentat terroriste, séparément ou ensemble, des spécialistes des sciences sociales sont régulièrement sollicités et mis en scène dans les médias pour y exposer leurs points de vue et leurs solutions. Et ce à l’aune, principalement, pour ne pas dire exclusivement, des seuls facteurs économiques ou sociaux. Ainsi, encore une fois, comme pour ceux de Paris, entend-on, et lit-on, les mêmes explications à propos des attentats de Bruxelles: le chômage, la stigmatisation et le racisme anti musulman en seraient la cause, au pire, le terreau, à tout le moins. Ce qui voudrait dire qu’avec des millions de chômeurs  parmi lesquels un grand nombre de jeunes et moins jeunes de « culture » musulmane, la France serait au bord d’une  guerre civile et totale. Ou qu’en Turquie et au Mali, en Lybie ou en Tunisie, les mêmes causes produiraient les mêmes effets. Absurde évidemment! Serait-il donc si difficile de constater, et d’admettre, que c’est au nom d’une idéologie politico-religieuse que ces crimes de masse sont perpétrés. Une idéologie qui ne sort pas du néant, mais qui a sa source dans une religion en particulier, et non dans les religions en général; et que sa pointe avancée ultra violente: l’État Islamique du Levant prétend en incarner la pureté originelle, ses adeptes étant formatés pour éliminer physiquement tous ceux qui ne s’y soumettent pas: musulmans ou chrétiens, bouddhistes, juifs, athées… Serait-il donc contraire aussi à la raison d’admettre qu’un individu n’est pas seulement  une machine à optimiser ses gains et ses plaisirs, et que posséder le pouvoir de donner la mort et de sacrifier sa vie au nom d’une « entité » supérieure, politico-religieuse en l’occurrence, puisse sur-déterminer toutes ses autres raisons de vivre et de laisser vivre ceux qui ne pensent pas comme lui? Tout aussi absurde évidemment! La rage terroriste repose en effet sur la haine, et la haine est une émotion qui est aussi un discours. Un discours élaboré composé de tracts, de poèmes, de chants, de sermons et de tout ce qui peut alimenter un système idéologique parfaitement huilé.  Comme l’écrit parfaitement Mustapha Hammouche, le 23 de ce mois de mars dans le journal algérien Liberté:  « Le terrorisme sera vaincu le jour où l’idéologie qui le fonde, le légitime et l’anime sera vaincue. Le jour où l’islamisme qui suggère et justifie le crime n’aura plus droit de cité. » S’attaquer à son logiciel intellectuel et idéologique, et à ses variantes (salafistes, « ramadiennes » ou « gauchisantes »), est bien la priorité des priorités politiques et idéologiques. Il est encore temps de passer à l’offensive, sans se laisser intimider ou censurer par de faux procès en islamophobie et racisme…

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Juton

    |

    Vous avez raison et Mr Hammouche également Mais il serait aussi absurde de ne pas voir qu’il existe des situations qui entretiennent ce phénomène et meme sont dispensés comme justificatifs par certains. Avoir une politique internationale notamment qui prenne en compte les intérêts et les souffrances, et le plus souvent contre les régimes en place, de beaucoup de pays qui sont généralement considérés que comme des « réservoirs à matières premières » serait également un pas vers la résolution de ces problèmes. Voir aussi qu’un fort sentiment d’injustice existe réellement en ces populations (sentiment importé en Europe) concernant la manière de traiter par les pays occidentaux de traiter les conflits internationaux est un élément à ne pas négliger. Dire cela ne justifie en rien quoique ce soit mais est indispensable à une analyse globale. Le corpus ideologique de L’islam doit et sera revu à la lumière des temps modernes par les.musulmans eux mêmes. Cela sera long et douloureux mais cela sera !
    Mais, la cécité politique ne doit exister nulle part.

    Reply

  • Lortat - Jacob Antoine

    |

    « Le corpus idéologique de l’islam doit et sera revu à la lumière des temps modernes par les musulmans eux -mêmes. Cela sera long et douloureux, mais cela sera. »
    Je partage totalement ce commentaire de « Juton » ci-dessus.
    L’islam a 7 siècles de retard sur le christianisme (notamment) il est temps pour les musulmans de faire leur « aggiornamento ». Cela passe aussi et d’abord par la fin des conflits intra-islamiques. C’est dire si le chemin sera long et tragique ; mais il n’y en a pas d’autre.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

A La Nautique, les windsurfeurs cherchent une planche de salut !

A La Nautique, les windsurfeurs cherchent une planche de salut !

      Un article somme toute bien amusant dans l’Indépendant de ce jour ! Hier matin, aux aurores, la police municipale évacuait une dizaine de camping-cars stationnés su[Lire la suite]
Alzonne ! Dans ce petit village de l'Aude, un "fait divers" bouleversant…

Alzonne ! Dans ce petit village de l'Aude, un "fait divers" bouleversant…

      Alzonne ! Dans ce petit, paisible et discret village du département de l’Aude, une mère de famille nombreuse (35 ans !) a été homicidé. Son conjoint, présumé innoce[Lire la suite]
Il s’agit de se mouvoir dignement dans un monde incertain !

Il s’agit de se mouvoir dignement dans un monde incertain !

Sylvain Tesson est écrivain et voyageur. De l’Himalaya aux steppes d’Asie centrale, de la Sibérie aux grands espaces mongols, il a parcouru le monde. Cet été, il nous embarque sur Fran[Lire la suite]