Contre-Regards

par Michel SANTO

Les déjections canines sans « voix » dans ces législatives !

       

Dans ma petite ville, Narbonne – qui se veut grande ! –, un débat, rapporté dans la gazette locale, d’une rare intensité intellectuelle fait rage. Son objet, les déjections de la population canine  – de passage ou résidente. Sa cible ? l’arrêté du maire ne les verbalisant – leurs maîtres, pas les clebs – que sur les espaces verts du centre-ville. Ce qui suscite la fureur des riverains et commerçants de la rue Droite au motif que, privés de pelouses, les chiots et cerbères aux pedigrees les plus variés, se soulageraient contre leurs façades, devant leurs portes pour ne pas dire aux pieds de leurs clients. Un préjudice olfactif et commercial auquel une meute, pacifique, de 200 pétitionnaires demande de mettre fin en exigeant que soit rétablie la liberté canine de déféquer sur les parterres gazonnés où batifolent bambins et « bambines »… Comme on peut le renifler, ces glapissements citoyens ouvrent, au croisement des politiques sécuritaires, environnementaux, commerciales et de santé publique, un vrai débat de société. Qui méritait une petite niche dans les programmes  de ceux qui se sont présentés comme étant la voix de leur « territoire » – le refrain entendu tout au long de cette campagne législative… Ouah ! Ouah !…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Pantalonnades narbonnaises, suite...

Pantalonnades narbonnaises, suite...

    Monsieur Éric Parra, l’adjoint en charge du commerce, notamment, de ma charmante petite ville est très, très en colère. L’un de ses administrés, restaurateur de son état, serait [Lire la suite]
À l'Élysée plus grand monde ne parle à la presse, dit-on !

À l'Élysée plus grand monde ne parle à la presse, dit-on !

Dans son billet politique, Frédéric Says, sur France Culture, ce matin, se plaignait du tarissement des sources d’information auprès desquelles ses confrères journalistes s’alimentaient sous la [Lire la suite]
Didier Mouly sait-il encore où il campe et sur quel pied danser !

Didier Mouly sait-il encore où il campe et sur quel pied danser !

    Lors du dernier conseil municipal, Didier Mouly a fait un surprenant discours introductif de politique générale. Il y a notamment déclaré que l’actualité tant nationale que l[Lire la suite]