Contre-Regards

par Michel SANTO

Marine ? pire que Le Pen !…


Dimanche dernier, à Marseille, le ton et les thèmes de campagne de Marine le Pen m’ont irrésistiblement rappelé ceux d’une époque où ont convergé, venant d’une certaine gauche et d’une  certaine droite, une critique sans concession du libéralisme économique et politique, la promotion d’une économie administrée et planifiée, un anti américanisme de principe, une glorification patriotique délirante, la peur de l’ouverture au monde…

Qui ne voit que cette dame, et ses idées, est beaucoup plus dangereuse que son père ? Nos éditorialistes, commentateurs et dirigeants de partis seraient-ils devenus aveugles ou, plus grave, incultes au point d’ignorer d’où viennent ses idées ? Plus dangereuse que son père, en effet, cette dame l’est car elle incarne la parfaite synthèse de thèmes et de propositions portés par tout un courant de l’extrême droite ( et de la droite autoritaire : Dupont-Aignan, notamment… )  et celles d’une gauche qui l’est tout autant – extrême –, Mélenchon principalement… Une synthèse qui nous replonge dans les années 30 et nous fait revivre une histoire idéologique à l’origine du concept de Révolution Nationale appliqué en 40-44. Un vrai cauchemar ! Les mots sont différents, évidemment ! mais le fond « culturel » est le même ; et ce n’est pas Hollande et ses alliés qui peuvent, dans la conjoncture présente, faire barrage à ce flot malodorant : sa montée leur garantit au contraire la conservation du pouvoir. Non, la responsabilité, en effet, en revient principalement à la droite libérale et républicaine ! Et qu’elle ne compte pas sur une hypothétique transformation du vieux parti de le Pen, par sa fille, en un parti de gouvernement respectable et gestionnaire sur le modèle du MSI italien. C’est à elle, et à elle seule, donc de trouver les idées et les hommes capables de fermeté quant aux valeurs qui la fondent, tout en s’efforçant de répondre aux aspirations de français excédés par une politique dont il considère, à tort ou à raison, qu’elle tourne le dos à leurs intérêts et à leurs préoccupations. Qu’elle ose enfin et surtout les affirmer sans se laisser inhiber par des procès quotidiens en illégitimité morale et intellectuelle par une gauche se prétendant telle mais soucieuse avant tout de préserver ses rentes idéologiques et politiques. Pour l’heure, cette « droite de gouvernement » confirme, hélas, non pour elle même, mais pour la France, en s’engageant dans une guerre des chefs suicidaire, qu’elle est la plus bête du monde. Fillon, par son changement brutal de stratégie, son comportement erratique et son jeu personnel, en vue des seules présidentielles vient de le démontrer… Il est temps qu’elle se ressaisisse, le temps presse… Dans son intérêt, comme dans celui de tous les citoyens soucieux de la bonne santé démocratique de ce pays.

Mots-clefs : , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (5)

  • Pibouleau

    |

    La critique du libéralisme « serait » anti-moderniste. Et après ? La convergence d’une certaine gauche et d’une certaine droite permet des amalgames, certes originaux, mais politiquement irresponsables. Il faut prendre garde à force de jouer contre son propre camp on finit par marquer des buts pour le camp adverse. Et le camp adverse c’est Le Front National. Intellectuellement parlant il faut être de parfaite mauvaise foi ou doté df’un esprit tortueux pour « assimiler » le discours de Mélenchon à celui de Le Pen.

    Reply

  • Raynal

    |

    Toute explication de nos misères humaines qui désigne un bouc émissaire responsable de nos échecs connait forcement le succès……Après celle qui incriminait le  »bourgeois », le  »patron  », l’actionnaire », le  »capitalisme  » et dont la crédibilité semble en perte de vitesse….Il reste, et c’est heureux, l’Europe et les Européistes, le juif (ça c’est une constante ) et ,bien sur, les immigrés….Ces pelés, ces galeux….etc….On peut passer indifféremment de l’un a l’autre (et c’est bien ce qui se passe )…Le résultat final, seul importe….C’est pas de ma faute, c’est les autres…..! C’est pratique, même si ça rapporte rarement gros….Heureusement, il y aura toujours, a droite comme a gauche des leaders charismatiques pour nous fournir cette explication du monde et de nos ratages….Et c’est en cela que les Mélenchon et les Le Pen sont irremplaçables et….éternels.

    Reply

  • Pibouleau

    |

    L’épouvantail Le Pen est, à nouveau, ressorti de sa boîte. Rebonjour le Front Républicain, ça évite de se poser les vrais questions. Décidément les femmes tiennent le haut de l’affiche : Valérie, Marine, Najat, Christiane. Dérisoire.

    Reply

  • santo

    santo

    |

    Encore une fois je constate que certains commentateurs ne lisent pas mes billets, et ne font qu’exposer leurs propres préjugés en me citant à contre sens … C’est d’un pénible !

    Reply

  • Raynal

    |

    éliminons ce concept de front républicain qui a l’air de t’agacer, Pierre, et posons le problème et la question autrement…..Voulons nous d’une France coupée du monde, repliée sur ses frontières, fermée aux grands courants de la pensée trans frontières, égoïste et frileuse, tournant le dos a tout ce qui a fait sa grandeur….Voulons nous une France des beaufs, aigrie et rancie, haineuse, intolérante et vindicative….Ou ne le voulons nous pas…..? Dans le premier cas pas de problèmes , on vote pour le front….Dans le second, quel que soit le candidat qui est en face, on n’hésite pas un instant et on vote, non pas forcément pour lui, mais contre le front….Ta vieille culture de gauche (comme la mienne ) finira par se résumer a ça…..NO PASSARAN !!!!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

    Gros titre (et en "gras") dans "Le Point" (version numérique) : "ONPC" : Farida Amrani remet à sa place Christine Angot. Ah, ah ! Mais de quoi s'agit-il donc pour que cet honorab[Lire la suite]
Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Ainsi va l'info dans nos journaux. Tenez, un seul exemple, la baisse du nombre d'emplois aidés programmée par le Gouvernement. Lundi donc, dans l'Indépendant, page 2 et 3, articles, commentaires et [Lire la suite]
Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

      J'apprends, sous la synthétique plume d’un conseiller départemental de l'Aude (qui ne choisit pas ses mots avec une pince à sucre), que le sport (il pensait sans doute [Lire la suite]