Contre-Regards

par Michel SANTO

Montebourg trahi par Mario Draghi !

montebourg

montebourg

Je ne vais pas revenir sur le fond de mon billet d’hier consacré à la « Trahison de Montebourg », Mario Draghi vient de le confirmer : « La flexibilité existante des règles budgétaires pourrait être utilisée pour mieux combattre la faiblesse de la reprise et supporter le coût des réformes structurelles nécessaires », a-t-il lancé.

Le message est limpide, et il l’est depuis le début de ce quinquennat: « faites donc des réformes de structures et nous vous donnerons de la flexibilité ». Ce que François Hollande, Valls et Montebourg ne veulent pas entendre. Jusqu’à ce jour? Dans quelques heures, peut-être y verrons nous plus clair sur les intentions de ce gouvernement de la dernière chance. Après tout, n’ayant plus rien à perdre, le moment est favorable pour passer à la vitesse supérieure. Montebourg avait dans ce contexte tous les atouts intellectuels pour être un excellent ministre de l’économie, il les a gâchés par orgueil et calcul politique. Dommage!  Dommage aussi car il est un des rares hommes politiques à savoir français parler. Hier j’étais devant mon écran de télévision  quand il s’est exprimé. Visiblement conscient de la gravité de son acte, ses paroles coulaient sans « chevilles » et éléments de langage. Une leçon de rhétorique télévisuelle. Pas un seul « de sorte que… »  présidentiel! et pas étonnant que François Hollande ai déclaré ne pas l’avoir écouté. En politique, l’important est la gestion de la parole, certes,  mais surtout celle du temps. Montebourg s’est trompé de calendrier; et si hier il n’était pas sur l’île de Sein, avec le Président sous la pluie, ses lunettes avaient elles aussi manifestement pris l’eau …

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

Laisser un commentaire

Articles récents

Salut les copains !

Salut les copains !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Salut les copains !"           Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et car[Lire la suite]
Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du rebelle »...

Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du

      Propos recueillis dans "Le Figaro" du jeudi 7 décembre par Vincent Trémolet De Villers. Extraits : La mort de Johnny Hallyday a déclenché une très forte émotion collec[Lire la suite]
Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environnants…

Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environna

        Signé le 6 juillet 2017 le Pacte État-métropoles marque un tournant dans la réforme territoriale en reconnaissant aux métropoles un rôle de moteurs de croissa[Lire la suite]