Contre-Regards

par Michel SANTO

On ne naît pas gaulois, on le devient ! Contre-Regards.com

a3-alesia


Eh bien, j’entre moi aussi dans l’arène, puisqu’on ne peut échapper à cette polémique virale autour et sur la petite phrase lancée par Nicolas Sarkozy, lors d’une réunion publique à Franconville : «Dès que l’on devient français, nos ancêtres sont gaulois ». Un déferlement de critiques que j’avoue ne pas comprendre, tant elles ne reposent sur rien de sérieux, sinon sur la seule certitude que l’ancien Président serait un histrion, inculte et grossier; qu’il flatterait les plus bas instincts – entendait racistes – d’un peuple en perte de repères symboliques. Et chacun, sur les réseaux sociaux,  de proclamer son « identité » : je suis basque, breton, occitan, espagnol, portugais, polonais, italien, arabe, chinois – la liste n’est pas close. Comme s’il s’agissait de contester l’idée – attribuée stupidement à N.S – selon laquelle nous descendrions biologiquement – et historiquement –, directement des gaulois…  Mais que c’est c.. !  De ces deux  points de vue, évidemment, il y a bien longtemps que plus personne n’a  d’ancêtres « gaulois ». Et nous n’avons pas besoin de tribunes et de sermons dans les « journaux » de référence, d’historiens ou de biologistes des populations, pour nous le rappeler – Merci bien ! Et Sarkozy – moitié juif, moitié hongrois – le sait plus que d’autres. Alors, pourquoi feindre d’ignorer que cette formule :  « Nos ancêtres les Gaulois » est une sorte de drapeau symbolique pour définir, représenter dans la continuité historique le tout que constitue notre pays, sinon pour affirmer en creux  le primat des parties sur le tout, des communautés culturelles ou ethniques sur la communauté nationale ? Et répondre ainsi aux attentes de Nicolas Sarkozy en tombant dans son traquenard politique et idéologique.  Ce qu’a fait une grande partie de la gauche, un bandeau sur les yeux, en niant le « commun » au profit « d’identités singulières ». Décidément celle qui les surplombe toutes : la communauté nationale lui pose toujours et encore de sérieux problèmes de conscience. Laurent Bouvet a mis en ligne un discours prononcé par François Mitterand, au Mont Beuvray, le 7 septembre 1985, qu’elle devrait pourtant méditer. Je retiens ceci : « Comme cette plaque, que je viens de découvrir, le rappelle, il y a 2037 ans, ici-même se réunissait une assemblée de toute la Gaule. Elle allait choisir Vercingétorix pour mener la guerre contre César. Un peu plus tard, c’était Alésia. Le siège, les combats désespérés, la défaite, Vercingétorix enchaîné puis étranglé dans une geôle lointaine : « Nos ancêtres les Gaulois » tombaient sous la loi de Rome. On dira que faute de s’être unis à temps, ils avaient succombé. Mais, dans ce soubresaut de la dernière heure, apparaissaient les germes d’une histoire à venir qui conduirait, par mille détours de souffrances et d’enthousiasmes, à ce qui s’appellerait … la France… Bien sûr, aujourd’hui, cette vision des choses peut paraître un peu forcée, parfois même idyllique, comme dessinant aisément, à l’avance, ce qui devait se passer par la suite. En vérité, cette unité de la Gaule, à Bibracte, correspond moins à la réalité qu’au désir de notre peuple de s’ancrer au plus profond de son histoire. » Voilà pourquoi il est vain et parfois ridicule d’opposer à ce désir d’ancrage dans l’histoire des vérités « historiques » qualifiées de scientifiques.  Une dernière citation enfin, celle de Abdennour Bidar : « Mon père tutélaire c’est Vercingétorix même si je m’appelle Abdennour. C’est la magie de l’identité française, mais je ne me tourne pas vers Vercingétorix, je me tourne vers l’avenir ». Pas mieux!

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Martinez

    |

    Il n’y a pas plus idiot que celui qui veut démontrer sont intelligence par un détournement du sens réel de ce que cachent les mots. Bien évidemment Nicolas Sarkozy a raison , comme de Gaule avant lui ou Mitterrand . Nous sommes encore dans le domaine de l’amalgame gauchiste bien pensant qui se bouche le nez en brandissant l’étendard contre le racisme. Quand j’étais à l’école Arago comme tous les enfants issus ou pas de l’immigration nous apprenions que nos ancêtre étaient les Gaulois , et alors ? Avons nous été traumatisés par ça ? Mais non pour nous c’était normal . Nos racines sont bien encrées ici comme le sont nos vignoble des Corbières , de la Clape , et autres. Peu importe si les Romains nous amenèrent de Grèce ou d’ailleurs ce qi meuble nos paysages er agrémente nos palais. Nous sommes issus de ces terroirs qui nourrirent nos ancêtres , c’est de notre terre qu’est née notre culture ,c’est de notre histoire qu’est née notre civilisation .Il est de notre devoir de mémoire de préserver tout cela même si cela doit se faire ,comme dans le passé, au péril de notre vie .

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Manifestation "vigneronne" à Narbonne : Une belle campagne de "com" !

Manifestation "vigneronne" à Narbonne : Une belle campagne de "com" !

Hier après-midi, la place de l’hôtel de ville de Narbonne était noire de monde. Celui de la viticulture languedocienne et audoise, principalement. Plus précisément celle représentée par le syndicat d[Lire la suite]
Hier, était commémoré le 146e anniversaire de la Commune de Narbonne…

Hier, était commémoré le 146e anniversaire de la Commune de Narbonne…

C'est dès le 20 mars 1871, à la nouvelle de l’insurrection parisienne – le 18 mars 1871 –, que le club de la Révolution tente d’engager Narbonne dans le mouvement et demande au conse[Lire la suite]
Philippe Saurel "En Marche" vers le Ministère de l'Intérieur ! C'est tout ?

Philippe Saurel "En Marche" vers le Ministère de l'Intérieur ! C'est tout ?

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : Philippe Saurel "En Marche" vers le Ministère de l'Intérieur ! C'est tout ?       Vous pouvez agrandir l'image en cliqua[Lire la suite]