Contre-Regards

par Michel SANTO

Région LRMP, et pas que. Régionales 2015: une campagne est-elle encore possible?

images-1

Dans 18 jours, nous allons être appelés aux urnes pour le premier tour des élections régionales. Oui, dans 18 jours! Question: comment inciter les électeurs à s’intéresser aux programmes des listes en compétition, à l’opportunité d’investir dans les transports ferroviaires ou les routes d’intérêt régional, alors que le pays est, et le sera encore le 6 décembre, en état de choc  et en état d’urgence, que F. Hollande veut maintenir pendant 3 mois? Un climat et un contexte qui rendent, on peut le comprendre, les électeurs indifférents aux dossiers régionaux, classés sans doute pour beaucoup, aujourd’hui, en dernière priorité. Circonstance aggravante: la campagne, en tout cas, dans ma région, venait à peine de démarrer. Il va donc être extrêmement difficile pour les candidats en compétition de se relancer, l’attention  collective et les médias étant entièrement polarisés sur les effets et les conséquences politiques de ses actes de « guerre » au plan national. À voir comment, et sur quel ton,  le débat s’est engagé au Parlement,   il y a fort à parier que les 18 jours de campagne des régionales qui viennent  le seront dans un climat lourd et menaçant…

 

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Ainsi va l'info dans nos journaux. Tenez, un seul exemple, la baisse du nombre d'emplois aidés programmée par le Gouvernement. Lundi donc, dans l'Indépendant, page 2 et 3, articles, commentaires et [Lire la suite]
Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

      J'apprends, sous la synthétique plume d’un conseiller départemental de l'Aude (qui ne choisit pas ses mots avec une pince à sucre), que le sport (il pensait sans doute [Lire la suite]
À rebours de quelques "clichés" sur l'île de Saint Barthélemy, après Irma...

À rebours de quelques "clichés" sur l'île de Saint Barthélemy, après Irma...

        Comme il s'écrit à peu près n'importe quoi dans certains médias (pire sur les réseaux sociaux!) sur Saint-Barthélemy : « repaire de milliardaires », un « para[Lire la suite]