Contre-Regards

par Michel SANTO

103 points en trois matches pour un RCNM au bord de l’abîme…

   

Longtemps, le RCNM fit la gloire de Narbonne. Jusqu’à briller au Parc des Princes ! Dans les profondeurs de la Pro2 aujourd’hui, il suscite l’opprobre. Et le désespoir autour de l’illustre “tonneau” des Halles.103 points en trois matches encaissés, comment les supporteurs “n’auraient-ils pas la honte”. La Ville aussi ! Et peut-être encore son président, monsieur Archilla, qui reprit avec ses amis “narbonnais” un RCNM au bord de la faillite avec pour ambition sa montée en Top 14, alors exposée. Un nuage d’illusions ! Que reste-t-il à présent de la grande histoire de ce club sinon une vague nostalgie cultivée par un public de plus en plus âgé ; une équipe et un club sans âme, sans boussole, et sans autre identité que celle de ne point tomber en Fédérale. Comme le dit Vincent Couture dans son billet du jour de l’Indépendant : “Rien n’est perdu (je veux bien le croire ! ), mais il faudra un déclic (lequel ?).Beaucoup de travail et de patience. Et un peu plus d’humilité (le commencement de la sagesse, en effet !).”

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Alphonse MARTINEZ

    |

    Narbonne c’est petit ,alors peut-on rivaliser avec les grands ? Il faudrait peut-être se réveiller il est d’autres urgences à prendre en considération que de se préoccuper de la baballe. Nous avons beaucoup “trop”de chômeurs dans notre ville ,c’est de cela qu’il faut s’inquiéter ,mais aussi de la propreté, de la circulation, du stationnement, de la sécurité . Le rugby est une distraction parmi tant d’autre ,il faut payer pour avoir du beau spectacle. Nous n’avons pas les moyens ,alors restons humbles.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

    Nicolas Bouvier, dans « Les chemins de Halla San », note que « les trois divinité de l'île de Chedju (Corée du Sud) s’appellent Ko, Yang, et Puh. Puh, comme on le devine à l’oreill[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

    Laissons de côté, pour le moment, le nombre d’arbres ou de trottinettes par habitant (je plaisante), pour nous intéresser à ce qui me semble, s’agissant des politiques environnem[Lire la suite]
Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

    Novembre ! Dimanche 17. Je déteste cette expression : "A ne manquer sous aucun prétexte". Elle clot toujours une invite à voir une expo, un film ; lire un livre, goûter un vin ;[Lire la suite]
L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques…

L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques

          L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques — au mieux les trois à la fois — pour persévérer dans son [Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : les métamorphoses d'Alphonse !

Narbonne ! Municipales2020 : les métamorphoses d'Alphonse !

      Jeudi dernier, notre Alphonse, qui se présente modestement, à lui tout seul, sous l'étiquette "Je suis Narbonne", nous invitait à trinquer "en toute convivialité" dans [Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

      Lundi 11 novembre, il est 16h 45, j’entre dans la boulangerie-pâtisserie Maury située dans le centre-ville et me range dans la file d’attente. Devant moi, deux dames pa[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :