Contre-Regards

par Michel SANTO

103 points en trois matches pour un RCNM au bord de l’abîme…

   

Longtemps, le RCNM fit la gloire de Narbonne. Jusqu’à briller au Parc des Princes ! Dans les profondeurs de la Pro2 aujourd’hui, il suscite l’opprobre. Et le désespoir autour de l’illustre « tonneau » des Halles.103 points en trois matches encaissés, comment les supporteurs « n’auraient-ils pas la honte ». La Ville aussi ! Et peut-être encore son président, monsieur Archilla, qui reprit avec ses amis « narbonnais » un RCNM au bord de la faillite avec pour ambition sa montée en Top 14, alors exposée. Un nuage d’illusions ! Que reste-t-il à présent de la grande histoire de ce club sinon une vague nostalgie cultivée par un public de plus en plus âgé ; une équipe et un club sans âme, sans boussole, et sans autre identité que celle de ne point tomber en Fédérale. Comme le dit Vincent Couture dans son billet du jour de l’Indépendant : « Rien n’est perdu (je veux bien le croire ! ), mais il faudra un déclic (lequel ?).Beaucoup de travail et de patience. Et un peu plus d’humilité (le commencement de la sagesse, en effet !). »

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Alphonse MARTINEZ

    |

    Narbonne c’est petit ,alors peut-on rivaliser avec les grands ? Il faudrait peut-être se réveiller il est d’autres urgences à prendre en considération que de se préoccuper de la baballe. Nous avons beaucoup « trop »de chômeurs dans notre ville ,c’est de cela qu’il faut s’inquiéter ,mais aussi de la propreté, de la circulation, du stationnement, de la sécurité . Le rugby est une distraction parmi tant d’autre ,il faut payer pour avoir du beau spectacle. Nous n’avons pas les moyens ,alors restons humbles.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Trois titres, trois représentations du monde…

Trois titres, trois représentations du monde…

Ce quotidien est le plus lu dans les Départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Trois éditions les couvrent : Carcassonne, Narbonne et Perpignan. Trois éditions et trois pages de "Une" : t[Lire la suite]
No thumbnail available

Deux heures loin du bruit et du désordre "mondain"…

Hier matin, longue marche de la passerelle entre Deux Villes jusqu’à l’écluse de Raonel. Deux heures d’efforts physiques et de quiétude morale. Ou plutôt de distance intellectuelle avec le bru[Lire la suite]
Salauds de riches, va !

Salauds de riches, va !

Notre-Dame de Paris. Et puis Zut, zut ! Encore plus salauds que je l'imaginais ces riches. Ils continuent leur mercantile et immorale pub en renonçant, après leurs dons, à leurs déductions fiscale[Lire la suite]
La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

Didier Mouly « la trouve saumâtre », cette avarie financière dans le projet d’aménagement du Grand Castelou : un site remarquable situé  dans un espace protégé en bordure du canal de[Lire la suite]
Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Tant de choses paraissaient dérisoires devant le spectacle effrayant de Notre Dame de Paris en feu, hier soir, jusqu'à tard dans la nuit ; une nuit sans fin de noires pensées et de gorges nouées. [Lire la suite]
À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

le 4 avril, l’hebdomadaire L’Obs publiait une tribune signée par Mame-Fatou Niang et Julien Suaudeau, intitulée « Banalisation du racisme à l’Assemblée nationale : ouvrons les yeux ». L’objet de l[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :