Contre-Regards

par Michel SANTO

2eme circo de l’Aude ! Dimanche, monsieur Daraud (FN) et sa Panzerdivizion seront défaits…

 

Je ne vais pas commenter ici le résultat du premier tour des législatives sur la deuxième circonscription de l’Aude. Dans un billet récent,  je prédisais un possible duel Pérea-Daraud, mais pas  dans cet ordre d’arrivée avec le jeune maire de Villedaigne, candidat de LREM, largement en tête au soir du premier tour. J’avais alors sous-estimé le taux d’abstention, que j’évaluais à seulement (!) 40%, et conséquemment l’ampleur de “l’effet de souffle” présidentiel en faveur d’Alain Perea. Un effet de souffle qui, d’ailleurs, ne peut que forcir toute cette semaine et devrait renvoyer le rastaquouère estampillé Marine dans son port d’attache de Carcassonne. Le projet de Parc Médiéval et de Musée de l’Aude dans lequel cet esprit aussi fantasque que ténébreux  voulait nous parquer étant après tout plus conforme à l’histoire patrimoniale de la préfecture audoise.  “Hier” encore, bravache et ridicule, il trompètait un appel à la mobilisation des électeurs de droite qui ont donné leur voix, notamment, à Monsieur Py au premier tour : “J’ai la Panzerdivizion derrière moi !”. Une réminiscence militaire et politique plus que douteuse, mais bien dans “l’âme”, si je puis dire, de certains dirigeants de son nouveau parti. Aussi, dimanche prochain, de droite, de gauche et d’ailleurs, nous larguerons un tapis de bulletins républicains dans les urnes pour lui  assurer le même destin que  connurent les dites colonnes blindées allemandes. Une défaite totale !

(1) Sa trajectoire politique et philosophique : de la Présidence départementale de l’UDI et du GODF au FN, en témoigne…

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (7)

  • Avatar

    Guy Delaplace

    |

    La lecture des propos de M. Daraud dans la presse m’a laissé sans voix. Evoquer avec fierté d’avoir mobilisé ses “panzerdivisions” le lendemain de la commémoration du drame d’Oradour Sur Glane par le Président de la République n’est pas une faute de goût mais le signe d’un mépris pour la souffrance humaine, pour les larmes et le sang versés par ces innocents. On observera la filiation de ces propos indignes avec ceux de M. Le Pen, qualifiant en son temps les chambres à gaz de “détail” dans l’Histoire de la seconde guerre mondiale. Cette proximité de pensée, cette ignominie, signent si besoin était l’incapacité de M. Daraud à représenter des français à l’Assemblée Nationale.

    Reply

  • Avatar

    Jahan

    |

    Idem…choquée à la lecture de l’article dans le journal dimanche qui reprenait les propos de ce Monsieur D. Je n’arrive même pas à écrire ni son nom ni le terme de P…..z….qu il a employé. Je suis soulagée que Mr Santo l’ait relevé et en ait fait une chronique. Casque à pointe ? Je lui espére un zéro pointé sur son casque.

    Reply

  • Avatar

    Alphonse MARTINEZ

    |

    Il parait que ce drôle d’oiseau migrateur est surnommé la scoumoune cela change un peu de la

    Reply

  • Avatar

    Alphonse MARTINEZ

    |

    naturiste qui squatte le camping de Leucate et qu’un certain Moriot avait sorti de son chapeau . Tout ceci n’est pas sérieux , notre région est bien mal représentée .Faut-il pleurer ,faut-il en rire ? De quelle sorte d’électorat a accouché notre région ?Va-t-on regretter Marguerite ?

    Reply

  • Avatar

    fred

    |

    exactement pareil, ce terme m’a choqué
    surtout quand on connait la genèse du FN et d’où venaient certains qui l’ont fondés, ou les 1er membres (Milice, LVF puis la division Charlemagne)
    ignorance ou provocation ? voir endoctrinement ? pour un ancien ”centriste” ça fait désordre
    il aurait pu utiliser ”bulldozers” ou ”Caterpillar”
    LREM sera pour lui la ”3eme armée de Patton”, je le souhaite

    Reply

  • Avatar

    camus thierry

    |

    Au deuxième tour de la deuxième circonscription , nous avons le choix entre la peste et le choléra . Certes tout sauf le FN . Le présumé vainqueur du deuxième tour Monsieur Pérea est vice-président du Grand Narbonne . En tant que tel , il a une responsabilité dans l’attribution des marchés publics . Le marché public de la médiathèque a été attribué à une librairie Lyonnaise Decitre , je rappelle pour les néophytes que dans le cas de fourniture de livres , la remise est plafonnée à 9% . Donc qu’une médiathèque commande chez Pierre Paul ou Jacques c’est le même prix . A bon entendeur

    Reply

    • Avatar

      fred

      |

      @camus thierry
      correction
      Alain Péréa est 7ème Vice-Président du Grand Narbonne – Délégation Aménagement économique, Aménagement du Territoire et Urbanisme

      pour les marchés publics, sauf erreur, c’est Henry Martin, 3ème Vice-Président du Grand Narbonne – Délégation Grands Projets, Commande Publique

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :