Contre-Regards

par Michel SANTO

A Bugarach, l’univers n’est pas impitoyable !

 

 

 

320px-Pic_de_Bugarach1.jpg

 

Aujourd’hui, je peux enfin vous l’affirmer : au pied comme au sommet du Pech de Bugarach, point d’extraterrestres. Seulement deux ânes au départ de la randonnée et des grands corbeaux au sommet. C’était hier, sur le toit d’un monde toujours en expansion. Qu’il est beau à cette altitude ( c’est le plus haut sommet des Corbières: 1231 m ), en compagnie de deux amis chers, avec cette époustouflante vue à 360 degrés sur les Pyrénées, la Montagne noire et la haute vallée de l’Aude. Grandiose ! C’est dire le choc, ce matin, chez les intra-mondains, dans le marais médiatico-politique. Cahuzac ! de retour à l’Assemblée pour saluer   » une transparence  »  bétonnée ; DSK ! au Sénat, auditionné par une commission  » citoyenne  »  ; Tapie ! en garde à vue pour défaut d’arbitrage ; Accoyer ! au piquet pour son énorme réserve… parlementaire ; Marine, qui revient de Moscou et instruit des procès… ; et pour corser ( oui, j’ose! ) le tout, Dallas et Jr à nouveau sur nos ondes… Quel casting, tout de même ! A Bugarach, je vous l’assure, l’univers n’est pas aussi impitoyable !…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • pibouleau

    |

    Quelle salade russe à la mode santonienne… un méli mélo de haut vol pour chuter (façon de causer) sur le mont Bugarach. Locxalisme démago oblige. J’en ai perdu mon latin…que je n’ai jamais
    maîtrisé au dmeurant. Trop c’est trop !  Si c’est de l’humour j’apprécie a sa juste mesure . Si ?  

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Une montagne russe plutôt: on monte puis on redescend, pour remonter encore. Que veux tu, le monde est si petit vu de haut ? Tu connais ?  » Il n’y a que deux maux bien réels dans la vie: le
    remords et la maladie, le reste est idéal  » ?

    Reply

  • pibouleau

    |

    J’assume mon idéalisme, car sans ambition l’homme se meurt. Il faut rêver aux lendemains qui chantent. Sinon, à quoi  bon  s’obstiner ?  

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Le miens ne sont pas sur terre ( les rêves ) et comme toi j’assume aussi le mien…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Les dessous de la rentrée politique de Jacques Bascou...

Les dessous de la rentrée politique de Jacques Bascou...

    Rentrée de Jacques Bascou, après celle de Didier Mouly, dans le même journal, où il confirme paradoxalement sa sortie tout en expliquant que ce n’était pas lui qui avait quitté l[Lire la suite]
Oui, la Salle Multimodale et le Parc des Expositions devraient être gérés par le Grand Narbonne…

Oui, la Salle Multimodale et le Parc des Expositions devraient être gérés par le Grand Narbonne…

    Plus on se rapproche des élections municipales, plus la réflexion collective, au sein du conseil communautaire de l'Agglo, comme chez les élus de la Ville de Narbonne, semble pro[Lire la suite]
Le tourisme de masse concourt à l'enlaidissement physique et sonore du monde…

Le tourisme de masse concourt à l'enlaidissement physique et sonore du monde…

            Les touristes sont venus plus nombreux encore que l'année dernière dans le coeur de ma petite ville ; et nos élus de vanter l'excellence de le[Lire la suite]
Après la rentrée des classes, celle de Didier Mouly et de sa multimodale salle…

Après la rentrée des classes, celle de Didier Mouly et de sa multimodale salle…

      Prenons date ! Didier Mouly l'assure dans "l'Indépendant" : la salle multimodale sera pleine 10 mois sur 12 : 300 jours par an. Remplie de quoi ? il n'en sait rien, mai[Lire la suite]
Un salon des seniors,  ricane la camarde…

Un salon des seniors, ricane la camarde…

        À l'exception de ceux de coiffure, ma petite ville n'est pas une ville de salons. Preuve en est son Parc des Expositions toujours vide – il ne fait le plein que p[Lire la suite]
Les "Pompes Funèbres" tenaient leur messe au Théâtre Scène nationale…

Les "Pompes Funèbres" tenaient leur messe au Théâtre Scène nationale…

      J'apprends que les "croque-morts" publics ont tenu leur messe annuelle au Théâtre Scène Nationale. Ne pouvait-on pas trouver équipement plus adapté à cette honorable corpor[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :