Contre-Regards

par Michel SANTO

À quoi bon 120 journalistes “accrédités à l’Elysée” !

 

   

J’apprends à la lecture de la Matinale du journal (de référence !? l’est-il encore, vraiment ?) qu’Emmanuel Macron avait fini par accepter l’invitation de l’association de la presse présidentielle, qui rassemble, depuis 1928, les journalistes accrédités à l’Elysée, toutes générations confondues. La rencontre, est-il précisé – le premier face-à-face questions réponses du quinquennat – “a eu lieu mardi soir 13 février au bord de la Seine, à deux pas du pont Alexandre-III sous les sept mètres de plafond du café du Grand Palais, conçu comme un atelier d’artiste”. Des précisions inutiles mais que l’auteur a sans doute voulu allusives à la propre personnalité d’Emmanuel Macron (plus lourd, tu meurs !). À cette occasion, donc, le président de la République aurait discouru pendant près de deux heures dans une “ambiance studieuse”, que le journaliste du Monde résume dans un papier parfaitement vain. La seule information qui finalement a retenu mon attention est le nombre de journaliste présent à ce rituel d’un autre âge : 120 ; ce qui, pour le rendu qui en sera fait par tous ces nouvellistes (à en juger à l’aune de celui dont il est ici question) représente, à mon estime, un coût social et financier exagérément élevé. Pour ne pas dire exorbitant. On peut donc comprendre que le président Macron ai longtemps hésité à se prêter à ce genre de raout dont le seul intérêt symbolique, finalement, est la promotion d’un corps de journalistes soucieux d’accréditer l’idée qu’ils naviguent dans les plus proches eaux du plus haut des pouvoirs… Dès le lendemain, comme pour leur rappeler la haute opinion qu’il leur portait le chef de l’État reprenait d’une main ce qu’il venait d’accorder la veille en annonçant la fermeture de la salle de presse installée dans la cour de l’Élysée. Un projet annoncé dès son arrivée, en mai, mais qui avait alors déclenché un tollé au sein des rédactions. Le déménagement est désormais acté. Une « décision unilatérale, sans concertation », reconnaît l’Élysée et que l’APP lui a demandé de « reconsidérer ». L’argument ? ce déménagement constituait « pour les journalistes une entrave à leur travail ». Sans rire !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    JEAN MARC ANTOINE

    |

    Quels sont les avantages dont bénéficient les publications qui ont un de leurs journalistes accrédités par l’Elysée, la prise en charge financières des déplacements transport et hôtel, de leurs journalistes par la Présidence ou ceux-ci restent-ils à la charge des publications.
    Merci pour votre réponse
    Jean-Marc Antoine

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

    Avant-hier, en début de soirée, place de l’Hôtel de Ville,  sous un ciel bas, nuageux et sombre qu’agitait un vent du Nord agressif et frisquet, une foule cosmopolite et vac[Lire la suite]
Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :