Contre-Regards

par Michel SANTO

À Rome, une Femen risque ses seins, tandis qu’à Kobané des femmes Kurdes risquent leur peau…

FemenIana Aleksandrovna Azhdanova, militante ukrainienne, a surgi seins nus, portant l’inscription « God is Woman » (Dieu est une femme) sur la poitrine, dans la crèche installée place Saint-Pierre où elle avait tenté de s’emparer de la statue de Jésus avant d’être interpellée. Cette action était menée dans le cadre de la campagne des Femen intitulée «Massacre des innocents», qui entend protester contre ce que le mouvement décrit comme le «besoin maniaque » des religions de «contrôler la fertilité des femmes». Et nos médias de rapporter cet “évènement”, comme s’il s’agissait d’un acte – une performance, dirait un critique d’art contemporain – d’une audace inouïe. À la même minute, des combattantes kurdes livraient bataille les armes à la main contre les hordes criminelles de l’État Islamique du Levant… Nos vieilles sociétés occidentales ont décidément perdu tout sens de la mesure. Les combats les plus vains  sont célébrés par nos «consciences» morales, tandis que les plus vrais sont étouffés  sous l’écume et le buzz médiatique. C’est ainsi qu’à Rome, la semaine passée, une marionnette sur-vitaminée montrait sa poitrine aux photographes et aux télés, sans rien risquer, sinon le ridicule, tandis qu’à Kobané, d’héroïques militantes présentent, chaque jour que le soleil fait, la leur devant des  “fous de Dieu”  fanatisés; et risquent leur peau pour défendre leur dignité… À l’aune de leur sacrifice, la prise en otage de la statue de Jésus par cette Femen dépoitraillée est d’une indécence morale absolue…

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (7)

  • Avatar

    Jacques PERRY

    |

    « Moi je respecte d’abord ce qui dure plus que les hommes. »

    de Antoine de Saint-Exupéry

    Reply

  • Avatar

    Elle

    |

    Oui, indécence absolue hélas que glorifie cet occident qui croit se laïciser pendant que le monde sombre doucement dans des délires “religieux”. Ces furies s’en prennent systématique à l’église catholique mais jamais aux autres cultes monothéistes qui eux aussi, tiennent des discours réducteurs pour les femmes. Elles savent très bien que les chrétiens sont tolérants. Quand je pense qu’il y en a une sur les timbres postes…. On dirait des diablesses , mais notre époque de zombies et autres surnaturalités bon marché les cautionne tout à fait.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Je suis bien de votre avis…

      Reply

  • Avatar

    Ewa

    |

    Et vous, vous risquez quoi pendant que des hommes Kurdes risquent leur peau? L’étouffement dû à votre sainte indignation ?

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Je ne risque en effet que la seule chose qui me soit permis de faire, exposer le ridicule de cette dame …et , pour le reste, par mes écrits , notamment , faire que ce combat là des hommes et des femmes kurdes ne soient pas étouffé par ce genre de “spectacle” qu’adorent nos “petits bourgeois” branchés…

      Reply

      • Avatar

        Ewa

        |

        Désolée de briser vos rêves de bravoure, mais en « exposant le ridicule de cette dame » vous ne risquez strictement RIEN, monsieur, à part peut-être quelques applaudissements des petites dames et bonshommes bien-pensants. Heureusement, le ridicule ne tue pas.
        Ce n’est pas un minuscule happening dérisoire, un peu trash, choquant nos grenouilles de bénitier qui pourrait étouffer les combats des hommes et des femmes kurdes. D’abord, quel est le rapport entre ces deux événements ? Puis, les Kurdes, hommes et femmes confondus, n’en ont cure des Femen ainsi que de vos « écrits «. Et enfin, les spectacles bien pires que ceux offerts par les « forces sataniques féministes » ne manquent pas. Prenons juste l’exemple des dernières festivités : le spectacle de centaines de voitures brûlées la nuit de la Saint-Sylvestre (l’œuvre d‘une dame sans doute), un homme battu à mort au petit matin du Nouvel An aux Champs-Élysées (par une Femen agressive), un autre qui a abattu sa femme ne supportant pas leur séparation (elle n’avait qu’à pas briser les liens sacrés du mariage)… Ne parlons même pas de grands spectacles politiques infâmes et indécents (organisés par les diablesses qui s‘habillent en Tafta) qui se déroulent rideau fermé au parlement européen … Il y a de quoi étouffer toutes sortes de combats, mais à l’évidence, on voit ce qu’on a envie de voir.

        Reply

        • Michel Santo

          Michel Santo

          |

          Mon Dieu! ( Pardon, je plaisante) quelle violence dans vos mots. Mais lisez moi donc plutôt que de surjouer cette fausse indignation. Que dis je sinon ceci : “Les combats les plus vains sont célébrés par nos «consciences» morales, tandis que les plus vrais sont étouffés sous l’écume et le buzz médiatique.” Et rien d’autre… Que vous considériez à l’inverse que cette dame, et ce qu’elle représente, soit une héroïne des temps modernes dont il serait scandaleux d’en critiquer sinon les buts en tous la forme, est votre droit le plus absolu. Respecter donc aussi le mien de n’y voir que ce que j’en dis dans ce modeste billet. Soyez aussi rassuré: je n’ai pas le culte des idoles, religieuses ou profanes. Tenez voici une terre de mission pour les Femen: http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/01/02/pour-le-ministre-de-la-sante-turc-la-maternite-est-la-seule-carriere-possible-pour-les-femmes_4548599_3214.html
          Bien à vous!

          Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :