Contre-Regards

par Michel SANTO

Analyse des possibles pour les législatives de juin 2017 dans la Narbonnaise !


Au lendemain de ce deuxième tour, la région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée a certes voté majoritairement en faveur de Macron (63% Macron ; 37% Le Pen), mais elle apparaît géographiquement et politiquement coupée en deux – ce qui n’est pas nouveau ! Si l’ancienne Midi-Pyrénées, en effet, “contient” le vote en faveur de Marine Le Pen en deçà de la barre des 40% – à l’exception du Tarn et Garonne, cependant –, le vote populiste de la présidente du FN ne cesse de progresser en pourcentage – et en nombre de voix – dans l’ex-Languedoc-Roussillon où il dépasse les 40% – à l’exception de la Lozère…Avec des pointes dans les PO (47,12%), le Gard (45,2%) et même l’Aude (44,66%), longtemps réputée comme un fief de gauche, et socialiste, inexpugnable ! M’intéressant plus particulièrement à ce dernier département et à sa deuxième circonscription – je réside à Narbonne –, je constate enfin que le Front National a capitalisé 47% des votes exprimés, contre 53% pour Emmanuel Macron. Narbonne ayant apporté 58% des voix au nouveau Président de la République – en provenance de reports plus importants de France Insoumise que des LR – on peut en tirer la conclusion que sans cet apport d’électeurs de la « capitale » de l’Agglo, le 50/50 eut été probablement affiché sur les radars électoraux. Des résultats qui devraient faire réfléchir les candidats déclarés aux prochaines législatives des 11 et 18 juin… Notamment la députée sortante, Madame Fabre, PS, et celui ou celle qui sera investi (e) par le mouvement En Marche. Je rappelle les résultats du premier tour de la présidentielle dans cette circonscription : FN 30% ; FI 20% ; EM 19% ; Fillon 16% ; PS 6%. Si on considère que les électorats du FN et de LR sont stabilisés, la participation au deuxième tour de la candidate sortante PS suppose qu’elle reprenne un pourcentage de voix très élevé dans une « gauche » qui a fui son parti et qui de surcroît sera, en juin, très divisée – PS, FI, PCF, Nouvelle Donne… – ainsi qu’au mouvement en Marche. Elle pourra certes escompter sur la prime traditionnelle accordée au « sortant » –  toutefois faible dans le contexte actuel –, et un retour partiel de voix  dites « utiles » qui se sont portées sur Macron au premier tour de la présidentielle, mais il m’étonnerait que cela soit suffisant pour la placer en situation favorable au second tour des législatives pour s’imposer face au candidat FI de Mélenchon et celui d’En Marche (EM). Un (e) candidat (e) EM qui bénéficiera de « l’effet de levier » de la présidentielle et de la « consolidation » de transferts de voix venues de la gauche et du centre au premier tour de la présidentielle – à condition toutefois que son profil soit, disons compatible avec cet électorat. L’enjeu pour ce dernier sera donc de « fixer » la candidate sortante du PS dans une zone autour de 10-15% pour espérer passer devant elle et le candidat de Mélenchon. Cela dit, si on retient toujours l’hypothèse d’un candidat LR à 17% minima, rien n’est joué quant au classement de sortie à l’issue du premier tour – la probabilité que LR, EM, FI se retrouvent au coude à coude dans une zone 17-20% loin derrière le FN, en effet, est assez élevée –, qui pourrait voir ce dernier (LR), in fine, tirer les marrons du feu de cette division à gauche. J’ajoute que cette multiplicité de candidature, plus un taux d’abstention plus élevé qu’à la présidentielle, avec un seuil de 12,5% des inscrits pour participer au second tour, écarteraient d’entrée de jeu une triangulaire¹. Seul le candidat du FN serait d’emblée qualifié. Le combat serait donc féroce pour la deuxième place… NB : le contexte national et local étant très mouvant, il est probable aussi que cette rapide analyse soit révisée dans les prochaines semaines. À suivre donc !

¹ Avec un taux de participation de 60%, le ticket pour le second tour est de 20,80 !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    AUDE Ambition

    |

    Merci de compter sur Narbonne Unis qui présente à nouveau Jordan PERELLO comme candidat.
    Intéressez vous a lui son parcours son programme car il va jouer des coudes et être décisifs dans les 2 tours

    Reply

  • Avatar

    coupeaux

    |

    république en marche!!!!pour moi girouette en marche !! vive le LR qui aura la majorité

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Le dernier  "tango" de Monsieur Daraud !

Narbonne ! Municipales2020 : Le dernier "tango" de Monsieur Daraud !

  Narbonne. Hôtel de ville.  Jean François Daraud est la tête de file du Rassemblement National aux élections municipales. Loin du profil moyen des candidats de ce parti, le personnage bro[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise (et d'ailleurs, sans doute) : Humour jaune à la lecture d'un article de presse …

Scènes de la vie narbonnaise (et d'ailleurs, sans doute) : Humour jaune à la lecture d'un article de

        Humour jaune ! Revue de presse locale – vite faite : un seul "canard" – ; et, stupéfaction à la lecture d'un article consacré à la visite du Haut Commissaire à l'[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :