Contre-Regards

par Michel SANTO

Analyse flash sur la jonction “Gauche” “Droite”…

DelorsPetit débat Facebookien avec Christophe, un maire socialiste, dont je tais volontairement le nom , et ses amis, sur le même réseau.Le prétexte: le limogeage de Montebourg et l’affirmation nette du gouvernement Valls 2 de s’engager sur une ligne (quel qu’en soit l’habillage fait par les communicants au service de Cambadélis , notamment) social libérale. Et de leur dire que ce qui sépare les libéraux-centristes de l’UMP ( avec Juppé en leader pivot- pour le moment seulement virtuel.) et les socialistes réformistes ( l’axe Delors : pour aller vite les courants DSK-Hollande-Valls réunis ) se réduit, au fond, à quelques petites questions sociétales, et encore ! Ce qui veut dire, pour être encore plus net, que la véritable coupure idéologique et politique traverse tous les partis de gouvernement; elle est en réalité trans-partisane. De ce point de vue, il est vrai que l’UMPS de Marine le Pen, n’est pas sans fondements, et que, si aujourd’hui les conditions ne sont pas encore réunies pour que la jonction se fasse entre ces deux forces de “gauche” et de “droite”- notamment, pour rester au seul plan institutionnel, le mode scrutin des députés  – elle devrait, et pourrait, se faire un jour prochain. Dans l’intérêt du Pays !

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    Jacques PERRY

    |

    Le personnage du républicain « laïcard franchouillard » est un grand classique du roman antirépublicain. Ce mythe n’a aucun fondement conceptuel, mais il s’incarne dans une caricature et donne naissance à des fantasmes dont les effets sont bien réels. Le franchouillard et le multiculturaliste se confortent l’un l’autre en construisant de toutes pièces leur objet fantasmatique commun que les uns révèrent et que les autres abhorrent : « les musulmans », comme s’il s’agissait d’un bloc identitaire unifié. Ce faisant, tous deux confondent le communautaire et le communautarisme. Il importe de rappeler que la laïcité, qui s’oppose au communautarisme politique, n’a rien contre les communautés d’association, car toute communauté n’est pas communautariste. Il faut donc se demander ce qu’on entend au juste par communautarisme.

    Portrait-robot du républicain laïcard franchouillard

    Je commencerai par dresser le portrait-robot du républicain laïcard franchouillard tel que le présente le roman anti-républicain.

    1° Il considère que la France est la seule république au monde et pour définir la laïcité il se limite à la référence franco-française, plus particulièrement à la III République. Comme j’ai commencé mon livre Qu’est-ce que la laïcité ? en montrant que c’est faux du fait que la référence à la pensée anglaise classique est nécessaire pour rendre intelligibile le concept de laïcité, je ne perdrai pas mon temps à démolir ce mythe (1).
    2° Il se fait une notion rigide et antireligieuse de la laïcité, qui se réduit pour lui à l’opposition public / privé, opposition qu’il interprète de manière restrictive, la liberté religieuse étant à ses yeux cantonnée à l’espace intime. Tout le reste est pour lui soumis à un « nettoyage » sévère… mais il s’en prend presque exclusivement aux musulmans.
    3° Il a en horreur toute particularité, il pourchasse la diversité, c’est un « équarrisseur » qui sous prétexte d’universalisme impose une culture uniformisée. Il considère comme suspecte et menaçante toute existence de communauté. Il fétichise la différence entre le civil et le politique, qu’il présente comme une opposition conflictuelle : son propos consiste à nier le civil au profit du seul politique. On ne peut pas à ses yeux être à la fois une personne membre de la société civile et un citoyen : il faut choisir.

    Reply

  • Avatar

    Raynal

    |

    Il n’y a plus d’autres choix….Trop de blocages, trop de crispations, trop d’intérêts divergents ,d’égoïsmes et de corporatismes….Trop de refus de voir la vérité en face et d’irresponsabilité…..L’excès de démocratie peut tuer la démocratie….Il en va de la survie du pays, je ne pense pas qu’il soit devenu un dictateur….Seulement nous avons peut être enfin un homme courageux et lucide aux responsabilités….Il était plus que temps….!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :